Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
19 février 2019 2 19 /02 /février /2019 11:12

Finissons en du débat politique sur les races à arrière pensée politique! Car l'ethnologie est une science où se rencontre la biologie, la paléoanthropologie, et la sociologie et une science se doit, à défaut de vérité absolue,  de faire des observations de la plus grande exactitude sans apriori lié à des préjugés ou déformations par exploitation politique.

- Ce débat d'ailleurs a été interdit par une législation moraliste qui a décrété au nom de l'apriori de "l'égalité universel des capacités intellectuelles et physiques des peuples que les races humaines n'existent pas! Là  je ne comprend plus, au sein de chaque espèce animale on distingue des races qui concernent le phénotype ou apparence physique de l'individu permettant de le classer dans une des catégories raciales de l'espèce, une espèce se définissant par la capacité de ses individus de se reproduire aisément entre eux. Ainsi, reconnait - on visuellement des "variantes" au sein d'espèces sauvages, et des "races" ou variantes du phénotype sélectionnées par l'élevage chez les races domestiques (chat, chien, vache, cheval...).

Hors, bien qu'actuellement le métissage des populations du fait de la multiplication des transports de longues distances et des vagues migratoires liées à des guerres ou des raisons économiques,  tend à effacer bien les caractéristiques ethniques (surtout très récemment, après les années 80) des nations européennes - après avoir effacé les différences régionales après la première guerre mondiale - quelques grands traits ethniques distinguent encore les européens du nord et du sud méditerranéen, les maghrébins métissés par l'esclavage arabe castrant tous les esclaves mâles, les eurasiens, les différents types asiatiques et d'Afrique sub saharienne, voir les nationaux de ces grandes régions planétaires. Si visuellement on les distinguent c'est que les variantes ethniques ou races existent, le terme "race' recouvrant une variante d'une vaste région. Le suivi des migrations des populations préhistoriques en est d'ailleurs la preuve puisque c'est l'étude de variantes des gènes qui permet de connaitre les migrations humaines, ainsi l'Europe fut-elle peuplée par trois groupe migrants qui se sont métissés: l'étude de l'ADN d'homo sapiens anciens et moderne a mis en évidence un premier peuplement il y a 45 000 de chasseurs cueilleurs, puis vers 8000 ans des agriculteurs venus du moyen - orient et enfin des bergers nomades venus de Russie il y a 4500 ans. L'étude du génome a permis également de suivre le peuplement de l'Australie par les ancêtres du continent asiatique des arborigènes il y a 50 000 ans. Le peuplement préhistorique de l'Océanie s'est fait à travers deux grands mouvements migratoires. Le premier vers 50 à 70 000 ans, par des chasseurs cueilleurs venus d'Asie qui ont peuplé l'archipel Malaisien puis l'Océanie proche (Nvelle Guinée, Australie, ...) puis une seconde vague, il y a 6000 ans provenant de Taïwan peuplant les Philippines, la Malaisie et l'Indonésie. A partir de l'Indonésie vers -4000 à - 3500, ces navigateurs austronésien atteignent toute les îles d'Océanie(Wallecea, Micronésie, Mélanésie, côtes de Nvelle Guinée(voir WIkipedia peuplement de l'Océanie), puis la Polynésie.

Par métissage donc, des races apparaissent et d'autres disparaissent. La race comprenant un ensemble de caractéristiques communes aux individus, on peut supposer que certains de ces caractères sont le fruit de la sélection naturelle chère à Darwing: effectivement ainsi une peau claire des européens du nord qui laisse mieux passer les UV permettant la synthèse de vit D limite le risque de rachitisme lié à un faible ensoleillement, le nez long qui réchauffe l'air inspiré est une adaptation au froid, la peau noire des africains par contre protège des UV des régions très ensoleillé et qui en cassant la vit B12 peut entrainer des conséquences fatales sur l'embryon et malformatives sur le foetus. L'adaptation au milieu peut également sélectionné des particularités digestives ou comportementales, la plus connue étant la production de lactase chez l'adulte européen, un caractère acquis lui permettant de digérer le lait contrairement à l'africain, de même le climat, les variations saisonnières du climat entrainant la nécessité de "prévoir", "stocker" voir "partager", vont favoriser la sociabilité et l'organisation de la société, caractères que l'on reconnait souvent "aux peuples du nord". De même, la Thalassémie dans sa forme mineure, anémie qui sévit sur le pourtour méditerranéen et en Afrique permet une meilleur résistance au paludisme, ect... Si on remonte plus loin, un ancêtre d'homo sapiens, Homo erectus avait un génome correspondant à une forte production d'amylase salivaire et donc un avantage dans la digestion des graminées, on retrouve également chez l'homme moderne de grandes variations concernant cette amylase, sans doute héritage des variantes des métissages des espèces homo archaïques dont nous sommes issus. Ainsi trouve t-on une différence d'héritage du petit pourcentage de gènes provenant d'hommes anciens, l'homme de Néenderthal (absence en Afrique subsaharienne bien que je ne sois pas certaine que cette recherche ait été faite aussi chez les papous et autres arborigènes)) et de Dénisova (jusqu'à 6°/° dans les populations mélanésiennes) .

Faisons maintenant un petit historique du "racisme":

Le racisme sous forme d'antisémitisme criminel au cours de la seconde guerre mondiale avait eu pour conséquence une diminution des communautés juives dans bien des pays d'Europe, les survivants s'étant pour beaucoup expatriés vers Israël ou vers les USA, le traumatisme du crime nazi avait eu pour conséquence un rejet du racisme assimilé à un crime alors que jusqu'à la 2sde guerre mondiale, nationalisme et "fierté de sa race" se confondait, de même "les blancs" étaient dominants sur les autres races du fait de la colonisation. La décolonisation alla de paire avec le nationaliste des nations naissantes et le nationalisme moteur de la décolonisation entraina des discours de culpabilisation des peuples "blancs" colonisateurs par les partisans européens eux même,de la décolonisation. Dans le même temps ce nationalisme naissant  de la décolonisation s'accompagna bien souvent de "fierté raciale" africaine ou des diverses nationalités du continent asiatique. L'archéologie qui fut d'abord le fruit de la curiosité des européens pour les grandes civilisations disparues et qui les renvoyaient à leur propre questionnement sur "la fin de leur monde", devint un outil de fierté raciale pour les nouvelles nations décolonisées offrant un socle laïque pour le nationalisme comme en Egypte. En Europe la fierté raciale avait été noyée par le discrédit jeté sur elle par la barbarie nazi et le nationalisme, assimilé au fascisme, peu à peu,   s'estompait aussi, permettant la naissance de l'Europe et la société consumériste poussait également à l'individualisme. En Afrique du nord, la décolonisation se fit sur un nationalisme rejetant les "colons" donc les blancs et de culture chrétienne" et ce rejet aujourd'hui se retrouve chez les jeunes musulmans radicalisés issus de l'immigration maghrébine.  En Afrique subsaharienne, l'échec économique, bien souvent lié aux tensions ethniques qui se confondent ou sont renforcés par les tensions religieuses, sera présenté comme une conséquence de "l'exploitation par les blancs", "l'esclavagisme des noirs par les "blancs européens", oubliant que les européens eurent le mérite de renoncer eux même à l'esclavage, qu'il y eut et existe encore un esclavage intrinsèque " "des noirs par les noirs" et des arabes, ces derniers d'ailleurs ayant réduit en esclavage encore plus de "blancs européens" que de "noirs africains" au cours de leur histoire.

- Dans les décennies suivant la fin de la seconde guerre mondiale, les années 1950 à 70 nous avions donc en France une population assez homogène, européenne, de culture chrétienne, entrant dans une "culture universelle" du bien: pas de racisme , le vote des femmes qui sera suivi d'une égalité progressive des sexes dans le monde du travail et même un rapprochement des modes vestimentaires des deux sexes, une instruction par l'éducation nationale touchant de plus en plus de jeunes et un âge de fin d'étude de plus en plus repoussé. On ne cessait de répéter "qualification" , le chômage pour ceux qui n'avait pas le bac puis, une ou deux décennies plus tard, ceux qui ne faisaient pas d'études supérieures(post BAC) alors qu'après guerre la plupart des cadres se formaient par expérience, en gravissant "l'échelle sociale" , "sur le tas". La société semblait tendre progressivement vers une homogénéité  culturelle: "l'américanisation",  puis, plus tardivement vers une homogènéité des classes sociales vers une classe "moyenne". Le racisme, le sexisme, semblaient ne plus avoir lieu d'être par un effacement des différences individuelles et de sexe. Cette société dans les décennies d'après guerre semblait un modèle à copier pour les dictatures qui bien souvent firent suite au régimes coloniaux: au Maghreb on s'habillait à l'Européenne pour les classes supérieures, et comme les paysans européens d'avant guerre avec quelques éléments folkloriques pour les classes plus modestes. Après guerre, la parisienne nouait son foulard sous le cou, les maghrébines sur la nuque, tout comme les chrétiennes orthodoxes. 

- Cependant l'Islam avait été dans ces dictatures de toute l'Afrique du Nord, Egypte, Libye, Tunisie, Algérie, Maroc, le dénominateur commun des nationalistes, nationalisme et Islam local ne faisaient qu'un. Cependant le déficit d'instruction de la population, la corruption des élites, le manque d'homogénéité nationale lié à des divisions ethniques, les progrès de la médecine qui diminuaient la mortalité infantile sans baisse de la natalité; tout cela entraina une hausse de la population sans développement économique satisfaisant et surtout sans développement parallèle de l'éducation laïques des jeunes des classes défavorisées, ce qui laissa le champs libre à l'endoctrinement pas des imans archaïques, ambassadeurs culturels du pays le plus archaïque du monde islamique mais aussi le plus riche de part la manne pétrolière: l'ARABIE SAOUDITE . C'est ainsi que l'Islam radical, aux vertus moyenâgeuses associées à une représentation mythifiée du passé glorieux des conquérants arabes, gangréna toute l'Afrique du nord et de là se propagea il y a peu à toute l'Afrique sub-saharienne au détriment des populations chrétiennes, régulièrement massacrées ou réduites à l'esclavage (notamment au Soudan). L'Islam apparait donc dans ce contexte d'intolérance qui prône la suprématie islamique(ainsi un "blogueur" saoudien fut - il condamné au fouet et à la prison pour avoir soutenu sur son blog qu'un musulman n'était pas meilleur qu'un occidental de part sa seule religion) comme l'équivalent ségrégationniste du racisme nazi et ceux qui le qualifient de "nazislamisme" ont raison.  Une telle situation tient à deux facteurs: 1/ la culpabilisation des colons - donc des blancs européens" - par la gauche d'héritage communiste ,2/ les pouvoirs locaux incapables de reconnaitre leurs échecs et se remettre en question hormis quelques exceptions notoires comme le président égyptien Nasser qui entreprit une énergique campagne de contrôle des naissances, ouvrant des centres de contraception, effort hélas non poursuivi par ses successeurs et miné par la propagande des frères musulmans : un contrôle des naissance donc, qui s'est heurté à l'Islam nataliste(comme toute doctrine à vertu conquérante) alors que les progrès de la médecine et les aides extérieurs, (de la France à l'Algérie par ex), augmentaient le nombre d'individus atteignant l'âge de procréer, aggravant le déficit éducatif public. La population d'Egypte est passée de 15,921 million(M) en 1937 à 96 M en 2018, le Nigéria de 45,93 M à 190,9 M en 2017! La hausse des populations d'Afrique est à lui seul un facteur suffisant d'émigration vers l'Europe puisque sans industrialisation permettant de fixer cette population et sans politique de contrôle des naissances ayant pour but de stabiliser la démographie.

Ces changements de sociétés au cours du temps se sont accompagnés d'une évolution de la notion "racisme" aussi bien dans le sens qui lui est attribué qu'en importance au cours des différentes périodes évoquées plus haut.

 

1/période du nazisme avant et pendant la guerre:

Il apparait dans un monde dominé par les peuples européens, la "race" est une notion incontesté, le métissage rare en Europe, les métis sont le fruit de l'esclavage préexistant le plus souvent, afro - américain. Mais en Europe, la division culturelle en deux grandes communautés, chrétienne et juive minoritaire, le nazisme en fait une division raciale. Dans ce monde dominé par les européens, peuples colonisateurs, l'Allemagne qui après la 1ère guerre mondiale se conçoit comme un peuple partageant un héritage génétique commun, entend dominer les dominants, étant frustrée de ne pas posséder autant de colonies que la France ou la Grande Bretagne. Au nom de cette supposé supériorité raciale car moins métissé par la ségrégation antisémite mise en place par les nazis, l'Allemagne hitlérienne entend conquérir des terres en pays slaves, eux aussi considérés comme race inférieure, de même que les apatrides, juif ou arménien. On constate donc que le dogme de la race selon les nazis est plutôt pragmatique: il leur permet de se débarrasser des peuples au sein du territoire considéré comme germanique par eux même...De même l'effort de guerre des nazis se trouva grandement facilité par le pillage des biens juifs. Le nazisme avait ses théoriciens fumeux, ils s'appuyaient sur la sélection naturelle des plus forts, base de l'évolution des espèces de Darwin, disparition des faibles, sélection des plus forts. Hors il s'agit là d'une croyance erronée, lorsqu'on lit "mein Kampf" ce n'est pas l'évolution darwinienne qui est évoqué mais plutôt le "fixisme" associé à une création biblique immuable, et Luther est cité dans "mein kampf". Hors la théorie luthérienne est qu' aucun homme ne peut être sauvé par ses actes s'il ne reçoit la grâce divine, là encore on a des vertus données par le créateur, d'un coté les bons, de l'autre les mauvais. On retrouve également dans "mein kampf" un antisémitisme religieux: "le christ fut le plus grand ennemi des juifs", difficile à comprendre dans la mesure où Jésus était juif et même prétendant royal! En fait il est question également "d'absence de spiritualité"  "d'âme" chez le juif, et là on retrouve un vieux courant gnostique chrétien de Marcion prêtre hérétique du début du christianisme jusqu'au catharisme moyenâgeux: les juifs qui ne reconnaissent pas Jésus "le porteur de lumière" n'ont pas reçu l'étincelle ou âme donnée par le Dieu primordial pur et bienveillant(dans la gnose le Dieu primordial est à l'origine d'une lignée de démiurges de moins en moins purs, le dernier engendre le monde matériel imparfait à son image). L'âme reste prisonnière de l'enveloppe charnelle jusqu'à la mort Les juifs pour Marcion ou les cathares sont des êtres entièrement matériels, les serviteurs du dieu inférieur ou démiurge du monde matériel, nommé Satan au moyen-âge et même Yavhé, Dieu des juifs infidèles au messie dans la gnose à l'époque messianique de Jean le Baptiste et Jésus. Tout ce fatras hétéroclite, on le voit, n'avait donc rien à voir avec le Darwinisme où la création est permanente, au cours d'une sélection non pas tant du plus fort, mais du mieux adapté à un écosystème changeant au cours de l'évolution géologique de la terre. L'erreur précisément du nazisme a été double: 

  • croire à une création originelle, ignorant, l'évolution des espèces et de la géologie terrestre, l'évolution des peuples par compétition ou métissage et donc la labilité raciale, les juifs de Judée à l'époque biblique n'étaient pas les mêmes racialement que les juifs d'Europe, eux même différents selon les pays et leur mode de vie.
  •   Après avoir prôné l'importance d'une "vie saine", avoir cherché par des drogues aussi bien au niveau du chef d'état, Hitler, que des soldats, à augmenter leurs performances au point de faire d'eux des fous sanguinaires. Les nazi eurent recours à la pervitine pour les soldats et le médecin personnel d'Hitler à un coktail de drogues ahurissant, tout comme les feddayines du FLN massacraient les civils européens sous l'emprise du yaschich(mot d'on dérive d'ailleurs le mot assassin), les soldats de la seconde guerre mondiale buvaient de l'alcool.

- Le nazisme fut avant tout l'histoire d'une trahison:

  • trahison de ses concitoyens juifs dont bon nombre avaient eu des vétérans de la 1ère guerre mondiale dans leur famille,
  • trahison politique par l'assassinat des SA de Rommel (qui pourtant avaient porté au pouvoir Hitler) par les SS,
  • et enfin trahison de ceux qui avaient cru en le devenir d'un monde nazi meilleur: soldats vaincus qui moururent par millions sous les armes, par le froid en campagne de Russie, par la faim et maltraitance dans les camps de prisonniers russes, voir excécutés, brûlés vifs au lance flamme par les troupes américaines nettoyant les bunkers de la plage de Normandie, trahison de ceux à qui on avait enseigné la fierté de race et dont toutes les femmes ou fillettes de Berlin sous tutelle russe furent violées par les troupes soviétiques. Dénaturé par la guerre, il avait pour vocation de protéger "la race" en excluant le métissage avec les juifs, seul corps étranger au sein de la race germanique dans une Europe pourtant à l'époque, bien cloisonné par ses frontières, sans migration de peuplement.

Il en va tout autrement maintenant, l'importance des vagues migratoires fait à nouveau poser la question d'une migration non seulement de peuplement mais de remplacement pour certains au vu des taux de natalité des européens bien plus bas que ceux des populations migrantes. Cette peur de disparition par dilution fait renaitre le racisme, voir le néo-nazisme. La brutalité du changement de société ne pouvait qu'entraîner des réflexes de protection s'inspirant des modèles les plus violents chez les plus jeunes qui préfèrent faire peur qu'avoir peur. Nous verrons plus loin si cette peur est justifié ou non.

 

2/Période de pacification et construction de l'Europe de paix, une Europe économique. 

Période plein emploi, de paix, on rêve non pas à l'Europe mais à l'ONU, à un monde de paix, où tout le monde est civilisé et la disparition de la faim dans le monde. Le racisme? Cela appartient à l'histoire, tout au plus existe t-il encore chez les générations les plus âgées sous forme de préjugés raciaux . De Gaule apparait comme rétro, demain on sera tous européen, et après demain citoyens de la terre en route pour la conquête du cosmos! Et ces citoyens de la terre, rêve de l'Amérique, critique la politique étrangère américaine mais porte son drapeau sur un blouson, les citoyens de la terre seront américains. Tous les jeunes veulent étudier, les métiers manuels sont délaissés offrant une première opportunité aux travailleurs immigrés, c'est les prémices des lourdes conséquences d'une décolonisation qui s'avère être bien souvent en Afrique un échec par incompétence de ses élites, corruption, et par rivalité ethnico - religieuse. En Europe, la propagande de gauche de victimisation des populations migrantes et leurs descendants à but politique, la dénonciation permanente de la colonisation en tant que mode d'exploitation de l'humain, oubliant son apport technologique, structurel et éducatif, fait grandir toute une génération qui rejette son pays d'accueil, et le summum de la bêtise fut de croire qu'après le regroupement familial qui débuta sous le président Chirac, en renonçant à l'assimilation de la culture du pays d'accueil par la valorisation de la conservation de la culture d'origine et l'apprentissage de l'arabe, cela favoriserait l'intégration. Cette période vit en réaction au fascisme d'avant guerre, l'apparition d'une vive critique de l'estime de soi chez les français par exemple, par des critiques constantes du "chauvinisme" et enfin, plus ouvertement du "nationalisme". Ainsi dans le même temps où le pays d'accueil renonçait à la fierté nationale, dans le même temps on cultivait chez les exilés la fierté de ses origines, voir l'orgueil, dans ces conditions, l'assimilation, voir l'intégration devenait peu motivante.

Ce fut le terreau du communautarisme qui se développa avec l'islamisation qui donna un sens à la vie à bon nombre de jeunes désoeuvrés, souffrant d'un amour propre surdimensionné par l'enseignement coranique, se sentant en marge de la société alors que l'Islam offrait l'appartenance à une communauté conquérante. Cette seule appartenance offrait un rang social à l'individu sans qu'il ait à prouver sa valeur individuelle, ce facteur deviendra déterminant avec la récession économique et donc l'augmentation des chômeurs. De plus l'Islam valorise avant tout le combat plutôt que la réussite sociale lié au travail. Le nationalisme s'effaça pour laisser place à l'intolérance religieuse du communautarisme.

 

3/Construction d'une Europe politique:

L'état nation s'efface, ses fonctions régaliennes sont peu à peu absorbés par la commission européenne, un bon moyen pour une techno - dictature de garder l'apparence d'une démocratie. C'est l'espace Schengen, et les flux migratoires permanents, dans certaines écoles du fait en plus de la faible natalité autochtone, une très large majorité d'enfants est issu de l'immigration, une immigration ou la composante africaine et musulmane est majeure. Tout ceci engendre dans une partie de la population un sentiment de perte d'identité sociale nationale et culturelle, de remplacement de la population par une immigration massive et brutale la conséquence est immédiate: une recrudescence d'un sentiment nationaliste exacerbé et le retour du racisme envers les africains, l'aspiration à un état nation protecteur, avec des frontières puisque l'Europe s'est avérée incapable de faire respecter les siennes(ou ne l'a pas voulu). Et même le néo nazisme est en essor, le sentiment de peur poussant à chercher la protection de ceux qui font peur. 

L'Europe s'est elle même "tirée une balle dans le pied".

Au vu du raz de marée migratoire actuel, que pensez de ceux qui prônent le métissage comme facteur d'intégration? La crainte de la disparition génétique de "la race blanche européenne" est -elle justifiée?

 

1/ le métissage peut concerner deux composantes:

  • métissage ethnique de deux communautés se différenciant par des caractères ethniques,
  • et/ou métissage culturel, notamment entre deux sociétés structurées à l'origine par deux religions différentes et source de solidarité intra - communautaire se démarquant souvent par le rejet des autres cultures.

- Dans le premier cas, le métissage ethnique, se traduisant par la disparition des caractéristiques ethniques séparant les deux communautés et l'apparition de métis, peut effectivement diminuer les tensions, mais il risque aussi de "coller" avec une hiérarchisation de la société, les métis occupant la classe moyenne. Mais la peur précisément de perdre son identité ethnique et la place sociale dominante qui lui est rataché peut engendrer des réactions de racisme violent dont le klu klux kan est un exemple. On observe en France également un changement radical envers  les "noirs" qu'ils soient français d'outre mer ou étrangers: tant que la population noire était faible en métropole et d'origine essentiellement français d'outre - mer, les insultes raciales publiques n'avaient pas lieu, à partir du moment où une forte minorité africaine étrangère exista, et qui de plus n'avait pas le plus souvent une culture chrétienne mais animiste ou musulmane, le racisme avec agressivité verbale apparut. Mais croire que l'on aboutisse un jour à une homogénéité de métissage en Europe est une utopie puisque bien souvent une culture religieuse différente s'y ajoute empêchant le métissage génétique, et l'augmentation de racisme réactionnel contribuera à renforcer les barrières communautaristes: c'est ce que l'on observe aujourd'hui, le communautarisme se renforce, se manifestant avec l'Islam par une différenciation vestimentaire.

- Dans le second cas, tout comme le judaïsme, l'Islam a ses rites, ses interdits alimentaires qui identifient la communauté culturelle même disséminée dans le monde. A cela, l'Islam radical rajoute une différenciation vestimentaire profonde liée à ses origines, c'est à dire les tribus arabes au 7e siècle, tout un symbole quand on sait comme le démontre le livre de J.C Brisard et G. Dasquié que non seulement l'enseignement est d'origine saoudienne mais l'économie saoudienne, la banque centrale, est lié au financement obscur d'Al Qaïda, soit l'ensemble du terrorisme sunnite. Le métissage culturel apparut après guerre avec le communisme des pays de l'Est qui persécuta les religieux de diverses confessions, l'américanisation qui développa l'individualisme consumériste, reléguant le religieux à la sphère individuelle philosophique ou bien encore l'athéïsme, Dieu apparaissant en fait comme l'esprit unifiant la communauté sociale issue de la religion qui fixait ses valeurs morales. Ces deux facteurs aujourd'hui régressent jusqu'à disparaitre, favorisant ainsi l'essor de l'intolérance religieuse. Il nous faut retrouver une culture unificatrice, pacificatrice commune, basée sur les valeurs de notre temps: c'est le but d'écolobabisme né sur internet(voir chaine you tube mariejeannejourdan.fr)

 

2/ Disparition génétique de la race blanche.

La race blanche est le fruit de la sélection naturelle qui permet un passage plus important des UV que la peau très mat, et donc facilite l'auto - synthèse de vit D dans les régions à faible ensoleillement. Peut - être est ce un héritage du métissage avec homo - néanderthalis qui vécut plus de 160 000 ans en Europe avant homo - sapiens. Mais si un métissage de nos jours aboutissait à une généralisation de peaux sombres ou mat en Europe, à moins d'une catastrophe supprimant la médication par vit D des enfants, il est peu probable que la sélection naturelle ferait réapparaitre une peau claire. C'est donc un facteur d'adaptation majeure qui disparaitrait, ce qui pourrait s'avérer fatale en cas de cataclysme volcanique majeure et hiver volcanique. Entendons nous bien: par "disparition de la race blanche" il s'agit du type nord - européen à la peau la plus claire, disparition inéluctable de la race germanique(qui comprend aussi bien les populations viking qui peuplèrent les pays slaves, l'Angleterre ou la Normandie, que les goths et wisigoth qui gagnèrent l'Espagne et le Maghreb) et celtique et les peuples issus de leur métissage ainsi qu'avec les romains. On assiste déjà à un remplacement de population dans les zones urbaines des pays européens les plus industrialisées jusqu'en Suède, et en France dans bien des écoles les enfants issus de la population autochtone, plus que minoritaire, constituent l'exception. Ce phénomène ne peut que s'amplifier quand on s'aperçoit qu'alors dans les années 80 - 90 les familles semblaient tendre à un stéréotype de 2 enfants et des familles monoparentales à un enfant, et que dans la génération suivante, on assiste au même phénomène qu'en Allemagne une génération plus tôt: un grand nombre de femmes de 30 ans et plus sans enfants. La dénatalité en France chez les autochtones est cependant encore masquée par les familles nombreuses des populations issus de l'immigration, à majorité musulmane, ce qui explique sans doute une politique de concessions à l'Islam de plus en plus: viande hallal, lieux de prière sur le lieu de travail, entrave sur la voie publique par les prières de rue, prolifération des mosquées bien que l'on sache qu'elles soient un facteur de développement de l'antisémitisme et du nombre d'actes croissant en France d'actes antisémites en France et que certaines d'entre elles furent mêlées au terrorisme de part leur enseignement ou en cachant des armes.

 

 

 

 

Mais la grande crainte des européens est une islamisation de la société, qu'en est -il réellement?

En une génération, l' Islam qui était très fortement minoritaire, inexistant dans les campagnes, de nos jours est présent partout et les mosquées se multiplient. Organisé pour former une communauté de pression, il a littéralement envahit la vie publique et sous une forme de plus en plus radicalisée. Les mosquées se multiplient, des abattoirs imposent la viande hallal même au non musulmans.  Par centaines en Europe se comptent les victimes du terrorisme islamique que financent par des réseaux obscurs les pétromonarchies où ONG charitables se confondent avec les réseaux terroristes(lire à ce sujet "Ben Laden la vérité interdite éd Denoel impact nov 2001). Oui, les islamistes sont en train de gagner la bataille de l'Europe, en chassant les juifs français et donc leur poids économico - politique en France par des attentats, en ayant sur place des milliers d'individus en Europe capable de passer à l'acte alors que moins d'une dizaine suffisent à faire un massacre par un acte terroriste au sein d'une population désarmée. Désormais ils font ou feront même assez peur pour qu'aucun politique n'ose ou puisse entraver leurs actions de prise de contrôle de la vie publique et de prosélytisme, et leur vitalité démographique leur ouvre la conquête de l'Europe.

Europe: terre de conquête islamique

Europe: terre de conquête islamique

Partager cet article

Repost0
22 août 2018 3 22 /08 /août /2018 16:17

Le soir mes amis, prenons un peu de hauteur, élevons nous dans le ciel étoilé et oublions les batailles politiciennes quelques instants pour penser l'avenir. 

 

Prions pour que nos politiques lèvent aussi les yeux , puissent enfin avoir une vue au long terme, ne se focalisent plus sur le détail qui pourrait leur faire gagner quelques voix  au prochaines élections, prisonniers qu'ils sont d'un système politique qui encourage la médisance et les coups bas plutôt que la collaboration pour un avenir meilleur. Voilà donc quelques sujets qui pourraient alimenter leur réflexion:

 

-  Conscient que sous les déchets plastiques, poissons et oiseaux marins et l'océan tout entier se meurt. Conscient que sous l'effet du réchauffement du pôle nord, le Gulf stream pourrait s'arrêter et entraîner ainsi une glaciation européenne, supprimant  une des régions agricole les plus riches et donc à la clef une terrible famine. Conscient que la montée des eaux océaniques risque de noyer bon nombre de régions fortement urbanisées, en Europe du nord mais surtout en Amérique du nord, alors peut être réfléchiraient ils tous ensemble aux nécessités suivantes:

  1. Sauver le monde du plastique: d'abord en réduisant drastiquement sa consommation, en favorisant l'accès de la population en Afrique à de l'eau non polluée par des pompes mais aussi par la production de jus de fruits par développement des plantations d'arbres à fruits juteux qui peuvent être irrigué par une eau même bactériologiquement impur ou contenant dees métaux lourds. Recommander voir exiger dans les entreprises des fontaines d'eau et des gobelets non jetables personnels ou gourdes entre autres. Recueillir tous les déchets plastique ou à base de pétrole et les renvoyer d'où ils viennent: sous terre après les avoir fondu par exemple dans des anciennes mines de charbon ou puits de pétrole tari. Diminuer le chômage en finançant des expéditions nettoyage des continents plastiques flottant sur les océans.
  2. Lutter contre le réchauffement climatique en s'attaquant à sa cause première: déforestation! Emploi à ce travail d'africains, soutien financier international, de quoi déjà freiner l'immigration! Soumettre l'emploi soutenu en Afrique au contrôle des naissances efficace et autoritaire. On impose en Europe des vaccinations contre certaines affections ne présentant aucun risque sanitaire de type pandémie mais on encourage la natalité en Afrique en soutenant l'immigration en Europe du "trop plein" alors que la bombe humaine représente un risque majeur de famine et donc, par diminution des défenses immunitaire du fait de la malnutrition, l'essor de pandémie type tuberculose dont la résistance aux antibiotiques augmente, danger d'autant plus grand du fait de la pandémie du SIDA.  
  3. Economie d'énergie par protection douanière encourageant la diversité productive et le consommer local. 

  4. Ne pas oublier que le réchauffement climatique qui entraîne déjà un point de non retour par libération du méthane des océans et permafrost qui a une action de serre 25 fois le CO2, favorise la sismicité globale qui elle même entraîne une augmentation du risque séïsme volcanique cataclysmique. Je pense notamment à la caldeira de Yellowstone, à la faille de San Andréa, une bonne partie des USA pourrait devenir inhabitable et inhabité, l'Iran également voit ses températures grimpés à des seuils intolérables, l'eau se raréfiér, la pollution être problématique et a ses zones urbaines en zone fortement sismiques. Prévoir la viabilisation de TOUS les déserts qui bien souvent présente une faible sismicité. Augmenter la communication en Afrique par des canaux, notamment trans saharien:   l'un reliant la côte marocaine -mauritanienne(près de la frontière) au lac tunisien lié à une nappe phréatique hautement polluée(Gafsa), un autre pourrait peut être être fait en utilisant un ancien bras du Nil en partie, avant qu'il ne se jette en Méditerranée. Ces canaux seraient reliés aux grands fleuves africains, par des canaux secondaires, développant des réseaux de communication fluviaux importants. Tout le long, des unités de production d'énergie solaire ou éolienne seraient installées, rentabilisées par le stockage de l'eau la journée, relargué la nuit afin de produire de l'électricité hydraulique. Associés à ces unités, des unités de production industrio - artisanales. N'oublions pas, le pétrole algérien, la manne qui a permis à l'Algérie de survivre malgré son incapacité de se gérer après la décolonisation, se tarit et cela créera des désordres et une vague migratoire dramatique. Mais aussi désert de Namidie, afin de prévoir une terre d'accueil notamment pour les populations des USA en Afrique du sud et Namibie.

  5. Création d'un centre spatial international pour la conquête de l'espace en Afrique du sud. Si la conquête spatiale doit avancer, vue les moyens colossaux qu'elle exige, une coopération d'au moins des pays les plus avancés dans ce domaine ou désireux d'investir est indispensable! On pourrait ainsi avoir une base financière commune, et en fonction de l'investissement de chaque pays, si des retombés financières devaient en résulter, chaque pays en bénéficierait au prorata de son investissement global dans le centre et non pas dans un projet particulier. Quatre grands projets devraient voir le jour:

  • Base lunaire en vue de la conquête martienne
  • exploitation minière des météorites
  • envoie en direction du soleil des déchets radioactifs
  • satellites de communication et nettoyage des satellites hors d'usage
  • Tentative de colonisation de l'atmosphère de Vénus par des cyanobactérie en vue d'une terraformation et colonisation humaine ultérieur. Vénus a une masse peu différente de la terre, est plus près que Mars, et si la colonisation bactérienne se fait, nous pourrions avoir "une petite soeur de la Terre" avec des conditions de vie identiques à l'apparition de la vie oxygène dépendant sur terre. Les colons pourraient je suppose respirer sans masque sur toute la planète Vénus et sans subir de différence de gravité aussi importante que sur la Lune ou Mars! De plus cette colonisation bactérienne se ferait de manière robotique sans mettre de vies humaines en danger et je suppose ne nécessiteraient pas d'appareil aussi lourd que celui d'une colonisation humaine sur Mars!
  • Colonisation de Mars. Le maximum devra être fait par robots, puis, une colonisation humaine pourrait se faire puisqu'il y a de l'eau à 1 km sous la surface martienne de la manière suivante: alimentation végétarienne + levure + insecte ou vers voir oiseaux(poules) si possibilité transport d'oeufs fécondés cryoconservés. Pour les êtres humains il y aurait un équipage humain masculins jeunes réduit et des femmes s'engageant à accepter des fécondations par insémination artificielle d'échantillons de sperme de divers donneurs restés sur terre, au moins 6 par femme, afin d'assurer à la colonie une diversité génétique évitant les risques de consanguinité, car le voyage Terre - Mars restera à la fois très long et à risque, même avec une base lunaire de lancement. Le risque que notre planète devienne grandement inhospitalière à l'avenir est grand, l'appauvrissement en matières premières existe déjà, la colonisation de survie de Mars et Vénus s'impose dès à présent.
  • Tous ces projets imposent la paix, il est capital que les grands de ce monde revoit l'organisation de l'ONU pour la paix et une coopération mondiale efficace. Je pense qu'un partage des projets s'imposent: développement de l'Afrique décrit plus haut, projet euro - africain majoritaire: union  méditerranéenne de développement, conquête spatiale essentiellement Amérique du nord, Chine et Russie, projet viabilisation désert de Namibie: USA, Chine: désert de Gobie projet sino - japonais. Le Japon est menacé de disparition par submersion, anticipation de ce risque et accord avec la Russie pour développement en Sibérie orientale en échange d'accords migratoires, restitution également de l'ïle de Sakkalhine au Japon et accord économique.   

 

 

Rêve d'un soir étoilé...

Partager cet article

Repost0
5 janvier 2018 5 05 /01 /janvier /2018 20:29

- Jésus était issu semble t - il d'une lignée royale fratricide; lorsqu'il déclara "tu aimeras ton prochain comme toi même" nul doute qu'il tira la leçon des luttes fratricides qui endeuillèrent sa famille jusqu'à provoquer la fin de cette tragique dynastie hasmonéenne. Il apparut aux siens, suite à un concours de circonstances, comme la "lumière" dans les ténèbres apocalyptiques de la guerre civile.(voir lien ci dessous) 

- Macron fut également présenté comme "le porteur de lumière" pour ceux qui s'apprêtaient à voter et qui, décontenancés voyait le chaos, la corruption, dévaster leur parti politique et n'osait se tourner vers celle, qui comme son père, était victime d'un anathème lancé par la classe des biens pensants parisiens, Marine Le Pen. Macron fut le candidat de tous ceux qui ne voulaient pas ou ne voulaient plus les candidats des deux grands partis traditionnels: l'union de la Gauche et les républicains(anciennement U.M.P). Macron, tout comme Jésus, n'était pas prévu, ces deux grands partis semblaient vouloir fonctionner sur le modèle américain alternance de deux grands partis Démocrates/ Républicains, ce modèle que qualifiera J.M Lepen de "bonnet blanc et blanc bonnet", semblaient comme leurs jumeaux américains ronronner entre eux, endormant ainsi comme aux USA un électorat qui boudait les urnes. La désaffectation pour ces deux partis et la multiplication des actes terroristes, nourrissaient l'espoir dans le camps nationnaliste qu'une brèche s'ouvrait entre les deux, laissant le champs libre à leur candidate, Marine le Pen. On attendait Marine, mais ce fut Macron; tendant la main à droite comme à gauche aux partisans du libéral à l'américaine, promettant aux jeunes ambitieux de gravir les marches à la députation sans avoir à faire ses classes au sein d'un parti politique à même de présenter des députés. En faisant cela il criait sur les toits: " après les attentats, après les "affaires", après que les loups politiques se soient entre -dévorés, vous voulez sentir un vent d'air frais? Alors, tel Louis XIV , je m'entoure d'une cour qui m'est dévouée et je romps les amarres des partis. Et ceux qui le ragardaient voyaient en lui un idéaliste couplé d'un économiste, voulant des bosseurs - idéalistes. Il se présentait comme un nouveau Jésus fondateur d'une église. 

- Mais sitôt élu, il apparut plutôt comme un Judas, n'hésitant pas à aligner son propre pays sur le banc honni des peuples génocidaires, et cela en Algérie, voulant sans doute s'attirer la sympathie des populations d'origine algérienne en France, et d'autre part, il promit dans sa campagne de mener une politique européenne devant continuer de dépouiller les nations de leur indépendance pour aboutir à un Europe fédérale avec un président  européen à sa tête.  Mais en fait, quand on observe l'évolution de l'Europe, on s'aperçoit qu'elle suit une évolution de population et de société qui la rapproche des USA: effacement de l'état - nation au profit d'un gouvernement fédéral tel est la politique affirmé par E. Macron, société française homogène évoluant vers le multi - ethniques faisant le lit du communautarisme et du racisme, augmentation de la violence civile, crimes, agressions sexuelles, armes, drogues, insécurité, émeutes. Mais au moins, les américains savent qu'ils sont américains, les européens sont européens seulement dans classes sociales à haut niveau intellectuel du fait d'une mobilité internationale ce qui explique l'évolution vers ce qu'on décria comme "la gauche bobo ou caviar" et le nationalisme populiste. L'effacement de l'état nation se traduit par une solidarité de classe internationale au détriment de la solidarité nationale si bien que E.Macron, pure produit de cette évolution, apparait plus comme un défenseur de la haute finance qu'un défenseur de tous les français. 

     

    Nous allons droit dans le mur car les concepts actuels de société  nous y conduisent

    - Dans les pays européens la natalité s'effondre, dans le même temps le modernisme de l'industrie, à partir surtout de la 2eme moitié du XX° s, augmente la rentabilité industrielle tout en diminuant par l'automatisation le nombre du personnel, les sociétés modernes après avoir été dans un 1er temps pourvoyeuses de richesse et d'emplois, dans un 2eme temps sont devenus avec la généralisation de l'automatisation des fabriques à chômeurs, des outils de baisse du niveau de vie, et en fin de compte de par l'appauvrissement de la population et donc une baisse du niveau de vie et donc du marché intérieur. Nous sommes dans une situation actuelle où les retraités ont souvent un niveau de vie supérieur aux jeunes de part la paupérisation des plus jeunes. A ce triste constat quels remèdes furent proposés?

    • Baisse des retraites ou imposition, et donc, après les jeunes, baisse du niveau de vie des seigneurs. Les conséquences sont aisées à deviner, il suffit de comparer les seigneurs d'aujourd'hui qui prennent une part importante dans la consommation liée aux  loisirs, et les vieux d' hier qui ne bénéficiaient souvent que de petites retraites leurs permettant juste de subvenir à leurs besoins au jour le jour. Ces vieux pauvres coûtaient chers: dégradation physique rapide avec handicaps divers du fait chez beaucoup d'un travail physique dans des conditions favorisant des pathologies diverses, alcoolisme, absence de sport et talons haut entraînant des pieds creux chez la femme, alcoolisme, des moyens insuffisants pour entrer dans la société de loisirs et donc isolement social, Ces vieux là coutaient chers, devaient être pris en charge par la société du fait de la raréfaction de la femme au foyer. Et d'autre part, l'égocentrisme se développait avec des fratries moins nombreuses, permettant un investissement affectif plus important des adultes sur les enfants, suite à l'apparition de la contraception. Ces enfants relativement "gâtés" devenaient moins altruistes, alors que les handicaps de leurs aînés les rendaient dépendants conduisant à des hospitalisations en urgence répétés qui se terminaient par une incarcération souvent autoritaire en service médicale de long séjour où pour beaucoup, commençaient une rapide dégradation des fonctions cognitives, abrègeant leur vie et rendant leur mort lente et moralement douloureuse.  Ces mêmes enfants devenus vieux, bénéficiant du progrès médical, du développement du sport, de la diminution de la pénibilité du travail, de revenus confortables comparés à leurs ancêtres, entrèrent dans la société de loisirs des seniors et c'est elle qui pour beaucoups fit d'eux "des vieux aux aptitudes jeunes". Mais toute imposition ou diminution de revenus aura pour conséquence un retour à une situation passée: disparition de la consommation de loisirs des seniors qui donc aura un impact négatif sur l'emploi, augmentation de la morbidité et donc des frais médicaux. De plus, un senior avec le retard des jeunes dans le monde du travail, le chômage, l'âge tardif du 1er enfant, font de lui  bien souvent  un soutien précieux aux plus jeunes.
    • Immigration: en fermant les yeux sur l'immigration illégale, on pèse à la baisse sur les salaires des emplois peu ou pas qualifiés, et les conséquences sont: aggravation du chômage,  émeutes urbaines, accroissement de la disparité entre haut salaire et bas salaire, la classe moyenne se paupérise, d'autre part , ces flots de migrants d'aujourd'hui seront responsable d'une "papy - boom" plus tard encore plus dramatique et donc accroitra le déficit des caisses . 

    -Maintenant demandons nous ce que pourrait faire Macron s'il était "le Jésus" de son temps.

    • Inutile de toucher aux retraites comme nous l'avons vu, de même retarder la mise en retraite n'aurait pour conséquence que d'augmenter le nombre de salariés fragilisés par leur état de santé et donc une incidence sur la rentabilité de l'entreprise. Les médecins seraient encore plus submergés par des arrêt de travail long du fait de l'aggravation ou l'apparition d'affections chroniques qu'elles  soient conséquentes de la pénibilité du travail, de l'alcoolisme, ou l'aggravation d'une pathologie chronique. Il faudrait donc plutôt dès 50ans, et même avant en cas d'arrêt prolongé ou répétés, convoquer les salariés par le médecin du travail et un responsable des ressources humaines pour envisager surtout en cas de travail ayant une grande pénibilité physique, une reconversion  voir associée à une formation afin d'envisager un changement de poste mieux adapté à l'état physique du sujet ou à un âge plus avancé. Cela pourrait impliqué peut être de repenser toute la logistique du travail en entreprise, en faisant sur une courte période même à des jeunes se destinant à une carrière plus intellectuelle un travail manuel à forte pénibilité, voir dans le cadre "service civile nationale" (sujet que nous développerons dans un prochain article) en cas de sous effectif. 
    • L'immigration trans - continental est un fléau pour tous: c' est la mort de l'Europe de culture chrétienne et hautement intellectuelle par le flot de migrants majoritairement africains, musulmans, aux moeurs archaïques. C'est la dévalorisation du travail intellectuel en mettant en concurrence les intellectuels autochtones déjà nombreux avec des migrants venant de pays en guerre, puisque dans ce cas là, ceux qui migrent le plus aisément appartiennent à la classe dirigeante, handicapant ainsi gravement la rélève du pays qui en plus de la perte matérielle et humaine liée à la guerre se voit dépouillé de ses élites ce qui ne peut que favoriser sa colonisation que ce soit par un pays étranger ou par des organisations terroristes fanatiques type Al Qaïda par le biais souvent d'organisations faussement humanitaires qui prennent ainsi le contrôle de l'éducation des jeunes. Certes, les migrants sont majoritairement des hommes jeunes peu ou pas qualifié professionnellement et donc un réservoir pour des emplois peu qualifiés, mais quel intérêt si ce n'est qu'augmenter le nombre de chômeurs dans un pays industriel fortement automatisé ou bien comme celà se vit en France par le passé en comparaison avec les pays nordiques, retarder son automatisation et donc sa compétitivité industrielle. La France perd ses terres agricoles, perd ses industries pour voir son secteur tertiaire, le tourisme, porter de plus en plus le poids des ressources du pays, en fait le sort de bien des pays méditerranéens à faible PIB. Là encore, du suicide, cette profusion d'offres ne pourra que ruiner à l'avenir ceux qui ont fait ce choix indirectement pour ne pas avoir su défendre leur industrie et leur agriculture. Certes en proposant le projet de loi "immigration - asile", E.Macron, si effectivement la loi passe et permet une expulsion plus rapide de ceux qui ne peuvent obtenir le droit d'asile, apparaîtra comme le messie de son temps. Mais ceux entrer illégalement cependant, une fois régularisés, pourront prétendre au regroupement famillial, de plus, plus de victimes par centaines par noyades en mer puisque des "bornes d'immigration vont être ouvertes partout en Afrique pour éviter ces drames, si bien qu'au final, même s'il y a des migrants renvoyés, suite à ces mesures, l'immigration risque d'être encore plus importante! Mais pour être le Jésus de son temps, Macron devrait  aller plus loin, imposer le contrôle des naissances aux populations migrantes sur notre sol, tout comme aux pays africains qui seraient soutenus par l'Europe dans leur développement artisano - indusriel. Le développement artisano - industriel de l'Afrique est aussi important pour nous, pouvant inverser le flux migratoire du nord vers le sud, être un débouché pour notre agriculture si le gaspillage des terres agricoles cessait si bien que de pays exportateur de blé nous, français, serons bientôt des importateurs. Et enfin, l'industrialisation raisonnable de l'Afrique pourrait aller de paire avec un arrêt de la déforestation, voir boisement,  d'où des avantages majeur pour le réchauffement climatique et le risque sècheresse.  
    • Le service militaire: après avoir proposé un court service militaire d'un mois, Macron décida finalement de le supprimer, préférant faire faire aux collégiens un "parcours citoyen"ce qui à mes yeux représentent peu d'intérêt . Par contre, un vrai service national obligatoire pour les hommes, facultatifs ou de seulement 3 mois pour les femmes compte tenu de l'handicap grossesse dans un parcours professionnel, aurait une vrai utilité publique. il comporterait deux options: militaire ou civile. Le service militaire civile pourrait être encadré par des futurs retraités ou reraités à mi - temps, de diverses professions. Il permettrait un bilan du jeune sur ses capacités à intégrer la vie active et y remédier en cas de déscolarisation et absence de formation ou travail, il servirait de transition entre une vie active et la retraite pour les futurs retraités, il pourrait fournir une main d'oeuvre gratuite ou presque en cas d' employeurs en difficulté financière ou pour recruter de la main d'oeuvre temporairement, , pour innover dans un nouveau domaine dans un projet très couteux soutenu par l'état, nottamment énergies renouvelables, rénovation ou entretien du patrimoine, et égaleent soutenir le plan vigipirate quand nécessaire. Et enfin, en contrepartie, celui ayant effectué son service serait prioritaire pour l'emploi pendant 6 mois pour un 1er emploi, notamment  remplacement de congés maternité qui seraient des congés de 6 mois minimum à 2 ans, à 70°/° du salaire (avec un plafond) . 
    • Afin de lutter contre le déséquilibre de  population entre une population autochtone dont la natalité chute et une population migrante à taux de natalité élevé, le nombre maximum d'enfants suivi de contraception définitive serait de 2 en cas de parents tous deux étrangers ou naturalisé, de 3 si un seul est étranger, de 4 si les deux parents sont français nés en France. En effet si par humanisme, n personnes trouvent asile en France, la génération suivante, surtout dans un contexte de marrasme économique, ne doit pas avoir à assumer 2xn(avec x=2 ou plus) de cette même population.  

    - Reste le problème de l'Europe: 

    Macron a annoncé avoir pour objectif d'aller vers une Europe présidentielle fédérale. La dernière retouche pour que l'Europe apparaisse comme une copie des USA dont elle hérite désormais, la violence inter-ethnique, la deshumanisation, l'emprise des lobbies sur les politiques, la fin de plus de 1000 ans d'identité française. Une France où l'immigration à majorité musulmane conduira à un remplacement de population au niveau du peuple. Mais les élites feraient bien de "cogiter" ce triste exemple de "remplacement de population à élite un temps préservé" que fut l'Arménie sous joug ottomman. Pendant longtemps se succéda sous le "Pacha rouge" massacres d'arméniens du peuple et encouragement de l'immigration des turcophones. Mais quand sous le régime des jeunes turcs le génocide complet fut décidé, les 1er à tomber furent les jeunes recrues arméniennes au sein de l'armée turque, puis tous les notables des villages arméniens, notamment le clergé qui pourtant encouragea le désarmement dans la population arménienne, furent assassinés après concertation dans un court laps de temps, laissant ainsi la population sans chef pour la guider dans une rebellion ou pouvant chercher des alliés extérieurs. 

    L'Europe, bien entendu, ne doit pas disparaître, mais au contraire devenir le fer de lance économique de la région et pour cela elle doit certes, comme le veut Macron s'alléger de son lourd aéropages de technocrates mais aussi s'en tenir à l'essentiel. A son assemblée ne devrait siéger que les ministres des affaires étrangères ou leur suppléant qui travailleraient avec une équipe de conseillers choisis par eux même, cette europe là, nul doute, verrait la Grande Bretagne revenir. Mais il faudrait également qu'une politique sérieuse de stabilisation politique du bassin méditerranéen voit le jour, avec l'apparition d'une Union méditerranéenne prônée par Sarkosy, une union où la Turquie pourrait pleinement avoir sa place pour peu qu'elle donne des gages de respect des peuples et individus alors qu'actuellement sa radicalisation est plutôt inquiétante. Mais nous reviendrons sur ce sujet Europe, Union méditerranéenne ultérieurement.

    Partager cet article

    Repost0
    4 novembre 2017 6 04 /11 /novembre /2017 18:19

    La démocratie se meurt! la démocratie est morte!

    - La démocratie se meurt faute de démocrates car elle est avant tout "un état d' esprit". La démocratie française en crise, en perpétuelle bataille électorale,est divisée en partis politiques représentatif défendant des intérêts particuliers souvent, d'une communauté presque ethnique et qui se haïssent entre elles. De plus en plus des murs s'érigent entre les communautés nationales, entre deux populations séparées par la grande fracture de l'identité, les "euro - mondialistes" et les " identitaires nationaux", de plus en plus de voix crient leur haine plutôt que leur désaccord politique, comme si leur propre survie dépendait de la disparition de l'autre. On assiste à la "palestination"des nations. 

    - La démocratie est morte le jour où la "gauche" a dominé par voie électorale la gauche ayant pris l'habitude de se nommer elle même "le peuple de gauche" , excluant de facto "la droite" , ces individus "réact" donc primitifs qui ne sauraient adhérer aux valeurs progressiste de ce peuple éclairé. "La gauche" en somme s'annonçait comme une nouvelle église aux vertus nouvelles, la "gauche " était morale et donc remplaçait le despotisme morale étatique détenu jadis par un catholiscisme d'état, une nouvelle morale s'installait , celle de la liberté des moeurs mais de la censure de la parole et de la pensée par la police de la pensée d'un état omniprésent. La droite vantait la récompense du mérite, la sélection par le mérite, défendait le libre arbitre de l'individu qui cependant s'effaçait devant l'intérêt général, l'intérêt supérieur de la nation. Mais la droite elle même, complexée, voulut se réclamer de la morale de gauche. Macron est la synthèse de ce travail de rapprochement moraliste droite - gauche contre ceux qui sont restés de la "vraie droite libérale" attachée à un état respectant la liberté de pensée  et d'entreprise et à une conception de la famille et de la hiérarchie sociale traditionnelle. 

    - La démocratie est morte faute de démocrates quand on a perdu la passion du débat politique puisque la pensée politique est devenue la morale indiscutable d'une époque, au sein de la famille au sein de réunion entre paires, entre étudiants, aux bistrots avec les potes, car la politique est devenue avant tout une ligne communautaire où on se tient les coudes entre copains, place au copinage. Et dans ce système  celui qui ne partage pas vos opinions est vécu comme un intrus, un étranger, une autre espèce, de la mauvaise herbe qu'il faut non pas convaincre, non pas comprendre pour trouver un terrain d'entente, mais qu'il faut détruire ou chasser, tout simplement, par l'exclusion, la calomnie, les attaques personnelles. Fini les envolées lyriques, les diatribes, les thèses et anti -thèses, les réflexions politico - phylosophiques puisque la politique est devenue morale d'état et qu'un mot qui déplaît peut valoir un procès ou vous exclure d'un milieu, voir préjudiciable professionnellement. Des historiens honnêtes ont du se battre contre l'intrumentalisation politique de l'histoire, ce qui n'est pas nouveau, mais la recherche scientifique elle même est empoisonnée par bonne pensance politique, il fallut le séquençage de l'ADN de l'homme de Néanderthal pour qu'on cesse de traiter de "nazis" ceux qui évoquaient l'hypothèse d'un métissage sapiens - néanderthal. Le président Macron commence son règne par des décisions despotiques: ordonnances pour le code du travail, batterie de vaccins obligatoires, et bientôt dit - on congé paternité obligatoire. Cette disparition de la réflexion politique adulte chez bien des jeunes est aussi entretenu par la difficulté d'acquérir un travail stable et le souci du quotidien voir anxiété fait disparaitre la réflexion au long terme,  mais aussi par le conditionnement matérialiste dès le plus jeune âge par l'effet "mode" médiatiquement véhiculé, l'abêtissement des jeux virtuels et des réseaux sociaux au bas niveau intellectuel. 

    -La génération "interdit d'interdire" a accouché de la génération " tout interdit sauf la licence des moeurs".   

    Partager cet article

    Repost0
    4 août 2017 5 04 /08 /août /2017 18:57

    La mondialisation a toujours existé. Simplement, elle a changé de vitesse, de forme, de leader au cours de l'évolution humaine.

    - La mondialisation, certes n'était pas à l'échelle planétaire mais un vaste réseau  commercial et culturel existait déjà  à l'époque des pharaons mettant en contact des civilisations de part d'autre du bassin méditerranéen(http://www.cosmovisions.com/Commerce-Egypte.htm). Elle a laissé le souvenir à travers des légendes "d'un âge d'or" de l'humanité qui disparut vers la fin du 1er millénaire avant J.C du fait semble t-il d'un changement climatique qui fragilisa bon nombre de cités orientales et favorisa l'invasion des "peuples de la mer". Ce commerce, tout comme celui plus tard et à plus grande échelle des arabes et des chinois, se faisait par "intermédiaires", un peuple A troquant avec un peuple B qui lui même troquait les produits de A contre ceux du peuple C, si bien, qu'indirectement, par l'entremise de B, des échanges avaient lieu entre A et C. D'autre part dans l'antiquité, deux grands centres civilisationnels avaient des contacts: Memphis en Egypte, et Babylone en Mésopotamie. Les tablettes de Gilgamesh, pour la 1ère fois connue, traite du thème du "héros" à la recherche de l'immortalité,;thème cher ensuite à la Grèce comme à Rome. Ce récit voyagera des cités sumériennes près du golf persique jusqu'au nord de la Mésopotamie à Babylone qui rayonnera jusqu'au proche - orient,(dans les écrits hébreux de la mer morte?selonwikipedia) et jusqu'en Egypte. Ce texte apparait donc comme fondateur dans la philosophie du "héros" qui perdurera jusqu'au récit moyen - âgeux sous la forme du preux chevalier à la recherche du St Graal et inspira peut être aux Macchabées(juifs se révoltant contre l'hellénisation et la profanation du temple) la croyance de l'âme immortelle du héros juif combattant.

    - Remontons plus loin: que ce soit à l'époque préhistorique ou chez des peuples ayant conservé une culture chasseur - cueilleur ou en Afrique, chamanisme et animisme, semble partager par l'ensemble de l'humanité. De même le sacrifice humain pour obtenir la faveur des dieux semble avoir été hélas partagé de manière générale dans les diverses civilisations humaines pré - chrétienne ou avant Abraham pour les hébreux. La mondialisation donc est permise parce que nous partageons tous un concept spirituel commun et qui évolue avec les changements de société. 

    C'est la mondialisation heureuse qui s'établit progressivement par le biais du commerce et de proche en proche et non pas par l'invasion brutale d'un peuple d'une contrée lointaine aux moeurs étrangères.  Ce deuxième scénario, bien sûr évoque la colonisation et les souffrances réelles et nombreuses qu'elle entraîna par une exploitation honteuse des indigènes et l'humiliation du vaincu, bien qu'elle fut parfois possible ou facilité par des guerres de conquêtes locales par des tyrans particulièrement sanguinaires et que la colonisation aussi arrêta des massacres:

    je pense aux massacres rituels des aztèques en Amérique centrale, les zoulous en Afrique où l'Afrique du sud sous contrôle anglais sauva des ethnies locales ou réfugiés de l'extermination par les zoulous, a la fin du piratage barbaresque en Méditerranée par la conquête de la côte algérienne sous Charles X et poursuivit par Napoléon III, aux indiens algonquins qui acceptèrent les français sur leurs terres pour les protéger des iroquois qui s'allièrent aux anglais pour chasser les français et massacrés les algonquins ensuite, de même si les indiens d'Amérique du Nord se virent dépossédés en partie de leur territoire suite à la colonisation anglaise, l'indépendance des USA fut leur ruine et leur perte.

    Mais aujourd'hui on assiste aux conséquences dramatiques de la décolonisation trop rapide:  

    - L'Afrique se tourne toujours vers l'Europe et alimente aujourd'hui un flux migratoire favorisé par les instances européennes et qui met en péril l'unité des nations. Des nations africaines virent le jour minées par les rivalités ethniques, l'acquisition d'un armement moderne sans institutions nationales et internationales solides fit que la force à tous les niveaux bien souvent eut force de loi, ce contexte bien entendu ne pouvait que favoriser l'essor d'un islam radical qui créait l'unité, et dont le Coran fait l'éloge de la "guerre sainte". L'essor de la médecine, la lutte contre les maladies parasitaires et les épidémies, l'urbanisation, favorisa le "boom" démographique dans toute l'Afrique car il ne s'accompagna pas comme en Asie du contrôle des naissances ce qui eut pour effet d'entretenir une paupérisation de la population notamment en Egypte. Ajouter à cela des états - bandits qui vendent à l'étranger(Chine, Arabie Saoudite, Qatar ect ...) les terres tribales, plus les exploitations pour bio - carburant à l'huile de palme et vous aurez un beau tableau de désastre écologique et d'une grande cause d'expatriement de la population locale. 

    - Mais hélas, à ce tableau déjà sombre s'ajoute celui de la politique économique sous fond idéologique de la politique européenne, en fait portée par l'Allemagne d' Angela Merckel: encourager l'immigration extra - européenne, africaine esentiellement. 

     

     

     

    - Il existe donc une autre mondialisation, celle des déportations de population sans tenir compte des facteurs culturels et celle ci est mortifère!

    - C'est celle que nous connaissons, et qui par les siècles passés a causé massacres et génocides: la colonisation de peuplement. l'Europe, Les USA, ont diffusé leur savoir faire, leur technologie en Afrique, en Orient sans pour autant chercher ou réussir à vraiment avoir une influence culturelle. Pire, le pétrole a donné une puissance phénoménale aux pétro - monarchie, qui elles, n'ont pas lésiné pour favoriser l'essor de l'Islam le plus rétrograde et dans le chaos politique actuel, printemps arabe, guerres, immigration en EUrope, il y a une constante: l'influence grandissante de l'islam en Orient, en Afrique, colonise également l'Europe dont la France, les mosquées ont poussé comme des champignons, on a vu les dégâts pouvant être causés par quelques terroristes, la guerre de Syrie a montré que c'est par milliers que l'on peut compter de potentiels terroristes en Europe, en France. Ils sont donc en mesure de faire pression sur des politiques qui voudront acheter la paix et sécurité civile et comme leur taux de natalité est élevé, la situation ne peut que s'aggraver. Le communautarisme mine tout particulièrement la France qui depuis Louis XIV est habitué à un modèle nationale centralisé, certains disent même qu'il se serait propagé au sein de l'armée...

    Mais sur le plan économique, le leader mondial semble devenir la Chine, un exemple de mondialisation arnachique: en tirant les prix vers le bas, c'est le monde ouvrier à l'échelle mondiale qui en fait les frais. En achetant des terres en Afrique, elle dépossède l'africain de sa terre, elle est accusée par les pays technologiquement avancés d'investir également dans les industries étrangères pour s'accaparer des brevets, de déposséder un pays de ses biens intellectuels.

    Un exemple: Depuis les années 2000, le commerce bilatéral entre la Chine et l'Amérique latine a explosé, passant d'à peine 12 milliards de dollars à près de 300 milliards aujourd'hui! Les latino - américains sont partagés sur ce partenariat: ...les investissements chinois et les exportations de produits de base ont redynamisé les économies latino - américaines, la croissance en Amérique latine est de plus en plus couplée aux cycles économiques chinois. D'autre part, si la Chine peut stimuler des pays bien dotés sur le plan des ressources primaires comme les pays andins , el Brésil, l'Argentine, la concurrence chinoise a des efftes récessifs réels sur le secteur manufacturier. latino - américain, par exemple au Mexique. Ce pays a vu décliner des pans entiers de son secteur de la fabrication comme le textile, le jouet et tous les secteurs à forte intensité de main d'oeuvre sous les coups des produits chinois à bas prix.        Revue  Diplomatie n° 85 mars - avril 2017

    - Que ce soit pour des raisons écologiques ou sécuritaires, il nous faut donc retourner au modèle de la mondialisation de l'âge dor: échange et solidarité de proche en proche! Pour illustrer mon propos, je vous laisse lire "le mot de Mick et Mousse que je reçois par mail:

    Que tu aies une voiture « Diesel » ou non, lis ceci :

     

    Pour qui nous prend-on ?

     

    C'est une très bonne analyse nous démontrant que nos politiques (et les verts) nous font du spectacle:

    La paranoïa du DIESEL ne concerne que les automobiles !

    Les Poids lourds, Autocars, Navires, sont exclus !

     

    Juste pour situer le degré de paranoïa des plus virulents détracteurs du véhicule DIESEL, il faut leur révéler les données de l’industrie maritime qui a démontré qu'’en considérant la taille des moteurs et la qualité du carburant utilisé,

    les 5 plus gros navires-cargos du monde polluent autant que l’ensemble des 760 millions d’automobiles de la planète.

    Vous savez, ces jolis porte-conteneurs qui nous alimentent en produits que l’on fabriquait dans nos usines délocalisées, aujourd’huiils brûlent chacun 10.000 tonnes de carburant pour un aller et retour entre l’Asie et l’Europe.

    Ces malheureux 15 navires font partie d’une flottille de 3.500, auxquels il faut ajouter les 17.500 tankers qui composent l’ensemble des 100.000 navires qui sillonnent les mers.

     

    Pour ne pas quitter le domaine maritime, rappelons que la flotte de plaisance française est d’environ 500.000 unités, dont 5.000 yachts de plus de 60 mètres, et que le plus moyen de ceux-ci brûle environ 900 litres de fuel en seulement une heure, alors que les 24 % de foyers français qui se chauffent au fioul ont du mal à remplir leur cuve pour l’hiver.

     

    Pour continuer sur le chemin de la schizophrénie paranoïde, prenons en compte toute la flottille de pêche et les 4,7 millions de poids lourds en transit à travers la France,

     

    Les milliers d’avions qui sillonnent le ciel et dont la consommation par passager et par km parcouru est 3 fois plus nocive pour le climat que l’automobile.

     

    Pour compléter cette petite fable, n’oublions pas l’indispensable domaine agricole où la consommation moyenne d’énergie est de 101 litres de fuel par hectare.

     

    Mais pas d’affolement, Hulot va certainement sauver la planète en collant une nouvelle TAXE sur les seuls véhicules DIESEL et affaiblir un peu plus notre industrie automobile, ce qui augmentera le chômage dans la foulée.…

     

    Comme vous le savez bien, en payant une TAXE sur le gas-oil, celui-ci ne polluera plus … sauf si vous estimez qu’on vous prend vraiment pour des c... !

     

    - C'était "le coup de gueule"  de Mick qui illustre parfaitement que parler écologie sans parler d'économie protégée et régionale pour encourager la production locale, éduquer pour que le consommateur consomme de préférence des produits locaux et de saisons, c'est parler pour rien faire! 

    - Maintenant comparons les "mondialisations" à travers les âges.

    - QUe ce soit l'empire romain, la conquête arabe, la colonisation européenne, la mondialisation passe par le commerce, ou les guerres de conquêtes et les idées, les interactions culturels suivent les voies commerciales ou celles des conquérants. La mondialisation économique s'accompagne de mondialisation culturelle: la culture grecque se répand via son conquérant romain, le christianisme primitif et le bouddhisme via les voies commerciales, le christianisme moyenageûx et  l'Islam via les conquêtes ou calcul politique, le nationalisme républicain suite aux conquêtes napoléoniennes, l'américanisme et le communisme mode de vie des deux grands vainqueurs s'étendent en Europe à la fin de la 2sde guerre mondiale. Dans tous les cas le mondialisme se traduisait par un rapprochement culturel à l'échelle d'une grande région planétaire ou à celle de la planète. Mais si la rapidité des moyens de transports commerciaux favorisa l'américanisation ainsi que l'audio - visuel, dans un deuxième temps, la baisse du coût augmenta la mobilité des populations et paradoxalement favorisa le communautarisme. Au 17e ou 18e s quand on partait pour l'Amérique ou l'Afrique, c'était des adieux souvent définitifs, maintenant il n'y a que des "au revoir" et pour des destinations moins lointaines on revient au pays chaque année pendant les congés, c'est le cas notamment des nords africains en France, on ne coupe pas donc avec sa culture d'origine, et si la migration est massive, le comunautarisme s'installe . Jadis, alors que le contact avec son pays d'origine était rare ou inexistant pour le migrant, il fallait en France, par le droit du sol entre 1851 et 1889 être né en France d'un parent lui même né en France, en 1889 les enfants étrangers nés en France et domiciliés en France à leur majorité sont français, ou bien encore un étranger peut devenir français en s'engageant dans la légion étrangère. Récemment, il a été question de ramener à 1 an de présence en France pour les personnes bénéficiant du droit d'asile même si rentrées clandestinement, au lieu des 5 ans actuellement requis pour toute personne demandant la nationalité française.

    - Ainsi, paradoxalement, le contact gardé avec le pays d'origine comme les nord - africains ou européens par des retour au pays à chaque grand congé annuel(congé qui n'existait pas avant guerre et donc ne pouvait permettre une longue absence et le retour au pays à cette occasion), les migrations de masse , la barrière de l'Islam qui interdit le mariage d'une musulmane avec un non musulman(mais autorise le mariage d'un musulman avec une chrétienne ou une juive, les enfants étant alors considérés comme musulmans) conduisent à un chaos mondial lié au comunautarisme où "l'enfer c'est les autres" comme le disait si joliement J.P Sartre.

     

    Partager cet article

    Repost0
    16 juillet 2017 7 16 /07 /juillet /2017 18:14

    Préparons la paix, sinon c'est la guerre qui se prépare.

    - Sur tous les continents, la guerre militaire ou civile larvée existe, inéluctable conséquence pour qui ne prépare pas la paix, et demain d'autres conflits naîtront si on ne les fait pas "avorter dans l'oeuf".

    - Lorsqu'on enferme des rats dans un espace clos, même en présence d'une nourriture suffisante, quand leur population croît et devient trop importante, les mâles s'entretuent, et les femelles avortent. En voyant le suicide de l'Europe par deux guerres mondiales fratricides, puis une immigration massive détruisant son identité(toujours il est vrai comme le fit remarquer un internaute du fait de l'Allemagne), on pourrait se demander si on est très différents des rats, leur société ne vit - elle pas en parallèle à la notre? C'est dans notre monde urbanisé, après la seconde guerre mondiale qu'en Europe on a vu chuté la natalité, aider il est vrai par la mise sur le marché de la contraception orale, et c'est dans les banlieux des grandes villes que la violence est la plus forte et la plus banale et l'évolution vers le "multiculturalisme" semble en être une composante majeure.

    Le fameux "baby boom" d'après guerre n'étais en fait que rattrapage partiel de la dénatalité et des décès de personnes en âge de procréer pendant la guerre. Très vite, la France après guerre est allée vers une urbanisation croissante, et la contraception non seulement permettait une émancipation de la femme par la carrière professionnelle encouragée par l'idéologie de gauche, mais aussi d'acquérir une logement en milieu urbanisé confortable à condition pour beaucoup, de ne pas avoir une famille nombreuse malgré l'apparition des allocations familiales. Cependant, ce contrôle était une bonne chose et garant de la paix. En Allemagne, en Italie, une forte natalité dans les années d'avant guerre, fut le fruit d'une volonté politique, associée à l'idée "chair à canon" , avoir des enfants pour avoir des soldats, associé dans Mein - Kampf à la conquête de l'est qui s'avèrera profondément meurtrière et causera la chute de l'Allemagne, conquête justifiée par la propagande nazi par la nécessité de conquérir une terre pour nourrir une population en pleine croissance démographique. Confort et paix furent donc les raisons de la dénatalité en Europe. Et la fin du 20°s dans les années 60 - 70 semblaient réaliser tous les rêves d'après guerre: une période d'après guerre de plein emploi, une amélioration du niveau de vie, une augmentation des études car les jeunes étaient ambitieux et à cette époque le travail intellectuel bien payé. Pour ceux qui par la suite commencèrent à avoir des difficultés d'emploi, on mit l'accent sur "le manque de formation", le bac pour tous,la nécessité de formations techniques, IUT, BTS... se multiplièrent. Puis l'on reprocha à cette même génération de "ne pas vouloir se salir les mains", d'où la nécessité de recourir à une main d'oeuvre étrangère! Cette époque cependant fit tomber les barrières sociales liées aux études ou aux milieux professionnels du fait d'un niveau de connaissance intellectuelle assez élevé dans l'ensemble de la population, d'une dévalorisation des professions intellectuels et par la suite d'une valorisation des professions manuelles ou techniques, même les agriculteurs avec le "bio" eurent une réflexion commune avec leur clientèle qui les rapprochaient. 

    L'augmentation de la durée des études, surtout  chez les filles(favorisée par la contraception et une politique d'égalité des droits),  eut pour conséquence d'attirer plus de postulants vers les métiers à caractère sanitaire et social: assistante sociales, infirmières, institutrices et enseignantes faisaient presque disparaître leur homologue masculin( mais l'aggravation du chômage dans un 2e temps, augmenta à nouveau l'intérêt masculin pour ces professions). De même la profession de médecin fut un des premiers fiefs masculins à se féminiser, cette augmentation des étudiants cependant fut vite cependant juguler par la mise en place d'un "numérus clausus"(concours) de plus en plus serré. je me souviens de ma jeunesse estudiantine et de la crainte des médecins en place de voir arriver sur le marché bon nombre de concurrents qui dévaloriseraient la profession par leur nombre. On nous l'assurait, il y aurait pléthore de médecins! Aujourd'hui, cette prévision s'avère complètement fausse, du fait de l'immigration, la population française a augmenté plus que prévu, la demande médicale de même, notamment du fait du vieillissement de la population et de l'usage de médicaments neurotropes prêtant à accoutumance dans la population; si bien que maintenant, dans les campagnes, on parle de "désert médical français"! Je vous raconte tout cela pour bien vous démontrer l'incapacité d'analyser au présent et d'en tirer l'évolution future pour nos élites. A moins bien sûr, qu'à cela il faille ajouter une politique du cynisme: nos politiques ne pouvant aisément arracher les avantages acquis, la progression des salaires, face à l'émergence de bon nombre de pays dit jadis "en voie de développement", pays asiatiques notamment, se pourraient-ils qu'ils aient sciemment limiter le nombre d'autochtones parvenant à des professions intellectuels en augmentant durée et difficulté des études non seulement pour retarder l'entrée sur le marché et donc diminuer le nombre de chômeurs à titre de mesure - expédient, mais aussi pour créer une carence permettant de concurrencer son propre électorat avec des étrangers aux exigences salariales moins élevés? Ce dernier point semble s'avérer exact au moins pour les hôpitaux et l'emploi de médecins étrangers...

    Il serait donc sage de faire le bilan du présent dans lequel nous vivons pour voir profiler vers quel désastre futur nous pourrions être confrontés et comment l'éviter. En France, les générations d'après guerre ont bénéficié du sacrifice de bon nombre parmi celles qui ont connu une ou deux guerres mondiales. Paix, épanouissement de la femme par la jouissance de ses pleins droits, contrôle de sa fécondité, plein emploi, bonne retraite, meilleurs conditions d'emploi et donc meilleure vieillesse, pour certains la société de loisirs des seniors qui vaut bien celles des adolescents. Mais cette génération de l'heureuse aisance, que laisse t-elle à ceux qui la suivent?

    - Le chômage, et pourtant comme si le paiement des retraites était le seul souci, pendant des décennies on ne cessa de dire "l'Europe vieillit" : à la génération "baby boum" d'après guerre succède la génération "papy boum" d'autant plus que l'espérance de vie augmente et les demandes de soins avec. Comment comprendre que la migration soit utile quand les chiffres du chômage grimpent en flèche, un chômage qui touche surtout les jeunes? Parce que l'augmentation de la demande de travail par rapport à l'offre favorise la dévalorisation du travail et sa précarisation à laquelle on assiste, et donc maintien encore pendant un temps l'enrichissement des actionnaires, des lobbys dont dépendent les politiques. Mais il y a un autre facteur dont on se garde bien d'évoquer: le progrès technologique qui n'a de cesse de supprimer des emplois tout en augmentant la rentabilité, si bien que c'est les bénéfices de  la technologie qui devraient aussi payer les prestations sociales, mais pour cela évidemment il faudrait des douanes qui protègent notre marché, et une entente internationale la plus large possible allant dans ce sens. 

    - Après les années de guerre qui cultivèrent le sacrifice de l'individu à la collectivité jusqu'au dégoût, après les années de l'entre deux guerres qui cultivèrent le dévouement à la patrie, le communisme lui, cultivant un dévouement au parti tout aussi absolu, l'après guerre connut l'engouement pour "l'épanouissement individuel", le droit à l'amour, la liberté d'aimer, les loisirs et biens matériels de confort. On ne voulait plus, ou on ne pouvait plus se charger des anciens car il était fini le temps où tous se retrouvaient dans une même salle commune. Ils encombraient, vieillissaient mal du fait d'un dur labeur, d'une mauvaise hygiène de vie avec notamment la disparition du travail physique d'une population jadis essentiellement paysanne et l'absence de sport, et c'est ainsi qu'ils atterrissaient à l'hospice où l'intimité disparaissait dans des salles communes recevant parfois le triste qualitatif populaire de "mouroir".  Avec les droits de la femme et son entrée dans de plus en plus de domaines professionnels jusque là réservés aux hommes, l'allongement de ses études, son indépendance financière par le travail professionnel, la tolérance sociale vis à vis de l'avortement qui se légalisa, la contraception, la liberté des moeurs, tout cela contribua à une baisse de la natalité, la généralisation des familles à 2 enfants, la multiplication des mères célibataires, les divorces. L'aisance salariale par le double salaire, la diminution de la fratrie, la publicité qui sut s'adapter pour viser un public de plus en plus jeune, les petites filles qui jouèrent à "Barbie la séductrice" plutôt qu'à "la maman" et ses poupées - bébés, contribua encore à renforcer l'investissement affectif individuel plutôt que l'investissement dans la famille ou un groupe social, associé à cela de part l'augmentation de la durée des études et le chômage le retard dans l'entrée du monde du travail et vous obtenez une jeunesse individualiste peu enclin à l'idéal social, le phénomène de "l'adulescence" (ou adolescence prolongé à l'âge adulte) que l'on constate de nos jours, avec un âge de première maternité de plus en plus tardif, avec de plus en plus de trentenaire, et la crise nataliste s'aggrave encore. Cyniquement, les politiciens européens, eux même dépourvus d'idéal social par la disparition du nationalisme(sublime amour d'une génération pour celles qui la suivront pouvant aller jusqu'à son sacrifice), se contentent de constater les dégâts et de favoriser une migration nataliste extra -européenne sensée payer les retraites de cette génération peu fertile. Une nouvelle caste mondialiste apparait, louée par les francs maçons: 

    - C'est " en marche" vers l'américanisation et sa violence inter - communautaire, solidarité des plus riches qui pensent règner aisément sur une multitude miséreuse et divisée, pour peu que l'on maintienne un conditionnement médiatique soporifique de résignation face à l'islamisation conquérante. 

    Cependant si on étudie un peu le passé, on s'aperçoit que chaque fois que l'Islam est devenu la religion du peuple du fait conjugué d'une migration et d'une plus forte natalité chez les musulmans, il ne tarde pas à en faire des rebelles qui renversent et massacrent la classe dirigeante chrétienne ou laïque. Face à ce déferlement migratoire musulman et la politique nataliste des plus radicalisés d'entre eux, une réaction face à ce "grand remplacement" se dessine: celle des catholiques ultra conservateurs qui prônent à leur tour le retour aux familles de plus de 6 enfants, tout comme en Israël le poids des juifs ultra - orthodoxes augmenta de part une très forte natalité(les "haredim représente 10°/° de la population mais 20°/° chez les enfants scolarisés, en 2060 ils devraient représenter 40°/° de la population - the time of Israël du 30/09 - ). AInsi les dégâts redoutés de l'emballement démographique à l'échelle planétaire pourraient être bien plus important encore que supposés de part le retour du phénomène religieux nataliste. De 1866 à 1948, la population française métropolitaine, malgré une forte natalité, oscille avec les guerres et les grandes épidémies entre 38 et 41 millions d'habitants, nous sommes en 2017,  66 991 000 du fait de l'augmentation de l'espérance de vie liée aux progrès médicaux et de l'apport migratoire surtout après 1970! La population mondiale, elle, estimée à 1,750 milliard en 1910, 2,5 milliard en 1950 est passée à 7 milliard en 2011 et à  7 349 472 000 en 2015(site Wikipedia)! Pendant ce même temps, les terres désertiques s'étendent et l'eau douce disponible devient un problème en quantité et qualité(pollution). Dans un tel contexte la guerre sous toute ses formes ne peut que se propager, il nous faut donc, dans l'urgence et énergiquement, remédier à ses facteurs de guerre, massacres et génocide pour établir une paix prospère.

     

    Quel serait ces moyens? 

    - Contrôle autoritaire des naissances, en limitant à 4 le nombre d'enfants des autochtones d'un pays(suppression des allocations familiales , perte du statut ou de la possibilité d'être fonctionnaire jusqu'à mise en place d'un stérilet ou stérilisation), à 2 pour les personnes étrangères ou naturalisées nées à l'étranger, à 3 si couple mixte(un des parents français né en France). 

    - Taxation prestations sociales des machines outils et taxes douanières de protection du marché français envers les pays n'adoptant pas la  même taxation.

    - Mise en place d'un service national civile(choix entre civil et militaire) avec travail de main d'oeuvre gratuit permettant de compenser la mesure précédente ou diminuer les charges de l'état soutenant certaines entreprises mise endifficulté par cette mesure. Ne pas repousser l'âge de la retraite, au contraire encourager les pré -retraite éventuellement associé à un encadrement professionnel des jeunes par les seniors à temps partiel.

    - Lancer un grand chantier international Euro - africain d'un canal trans - saharien depuis la côte atlantique jusqu'à une ancienne branche du Nil permettant de mettre en place des complexes industrio - artisanaux utilisant l'énergie solaire, voir hydraulique du canal ou géothermie, et enfin viabiliser des zones saharienne en créant oasis et mangroves. Il y aurait là de quoi occuper toute l'Afrique du nord et une bonne partie de l'Europe, ce qui serait un facteur de stabilité et de paix. 

    Des projets pour le développement économique et donc la paix.

    Des projets pour le développement économique et donc la paix.

    Partager cet article

    Repost0
    4 juin 2017 7 04 /06 /juin /2017 16:50

    Le président Macron prend la tête d'une nouvelle croisade: celle pour lutter contre le changement climatique. Alors que le président Trump refuse de signer les accords de Paris(voir ci dessous) au prétexte que ces accords n'aurait qu'un mince effet sur la hausse des températures, voir négligeable, qu'ils doivent être revus car injustes semblant faire porter aux USA la plus lourde responsabilité sur la hausse des températures du globe et de pénaliser essentiellement les USA , il déclare:

     «En plus des restrictions énergétiques sévères infligées par l’Accord de Paris, il inclut un autre stratégème pour redistribuer des richesses en dehors des Etats-Unis à travers le soi-disant "Fonds vert pour le climat" (joli nom !), qui demande aux pays développés de dépenser 100 milliards de dollars pour les pays en développement, en plus de l’aide étrangère massive déjà existante», a dénoncé le président américain. Selon lui, ce «stratagème» a déjà coûté 1 milliard à son pays et va lui couter des «milliards et des milliards» alors que«beaucoup d’autres pays ne vont pas donner un centime».(libé désintox 02/06)

     

    - Face à cette Attitude, Macron se démène, il s'adresse directement au peuple américain en anglais solennellement pour les appeler à respecter, malgré leur président, les accords de Paris pour la planète. Il y a comme un clin d'oeil de solennité rappelant l'appel du général De Gaulle lancé le 18 juin 1940 depuis Londres, au dessus de la voix de la colaboration avec l'ennemi du gouvernement de Vichy. Puis il enjoint les autres dirigeants de l'Europe à le soutenir dans sa croisade contre Trump pour éviter un changement climat, puis c'est le président de l'Indes qu'il recoit à l'Elysée et face aux caméras en affichant toujours ce même thème central de préoccupation: l'urgence de réagir face au changement climatique

    Mais hélas, l'actualité malheureusement  a tôt fait d'éclipser son rôle de chevalier vertueux se dressant face au changement climatique et contre Donald Trump présenté comme isolé et isolationniste, qui en refusant de signer les accords de Paris, met en péril la planète.  Ce triste jour, le 4 juin 2017, un nouvel attentat terroriste amateur, c'est à dire à la voiture bélier et l'arme blanche, faisant 7 morts et 48 blessés coupe court à l'actualité centré sur le changement climatique, présenté par le nouveau président français comme le défi majeur auquel il entend faire face, le terrorisme refuse de se faire oublier et apparait aux yeux de la population comme le défi majeur contre lequel les politiques semblent bien impuissants.

    Mais revenons au changement climatique:

    - Son enjeu peut - il être mis sur le même pied que le terrorisme?

    - Les accords de Paris devaient - ils permettre une lutte efficace?

    - D. Trump, par son refus, portera - t - il à lui seul la lourde responsabilité de condamner le monde à des catastrophes climatiques mondiales? 

     

    - A la 1ère question: la comparaison de l'enjeu du changement climatique et le terrorisme, je répondrais que l'on ne pourra pas maîtriser les conséquences, limiter les effets du changement climatique sans avoir au préalable éradiquer le terrorisme. En effet comment une population qui se sent menacé au quotidien pourra t-elle s'intéresser à une menace futur quand bien même elle concernerait un avenir proche? Comment investir sur le futur si la lutte contre le terrorisme absorbe de plus en plus de moyens au quotidien? Comment si nous échouons, l'emprise de l'Islam dans nos sociétés influencera nos politiques y compris politique environnementale et contre le réchauffement climatique? Une chose est certaine, les migrations se font de l'Afrique qui bénéficie de conditions d'ensoleillement très favorables et autres ressources énergétiques et à faible consommation vers des pays énergivores et de moindre ensoleillement, d'autre part la propagation de l'Islam par le flux migratoire à composante essentiellement islamique par la politique permissive du prosélytisme islamique prônée par le président Macron aura pour conséquence  ce qui pourrait bien  anéantir totalement le fruit des efforts pour le contrôle de la hausse des températures autour de 2° supplémentaires. Certes, en France, on mise sur le nucléaire, mais même le nucléaire n'a pas un bilan carbone nul et l'augmentation de la population ne pourra que favoriser la hausse des températures, que ce soit par le biais des transports, produits de consommation, augmentation de l'urbanisation, ou chauffage. Car dans cette politique vertueuse des accords de Paris contre le réchauffement climatique, seule la baisse des émissions du CO2 est envisagée et la face cachée de cette diminution des émissions, c'est le développement, la poursuite de la politique du tout - élecrique / tout nucléaire malgré 2 accidents majeurs, à Tchernobyl et Fukushima qu'initialement les pro - nucléaires considéraient comme improbable, relevant uniquement de la théorie, et que finalement, on finit par admettre, admettre de voir des parts de notre terre être consommées et disparaître du monde habitable comme une part de gâteau, admettre une pollution radioactive qui met en péril notre patrimoine génétique. Là encore, tout comme pour le terrorisme, on encourage la résilience. 

    - 2e question: les accords de Paris ne visent qu'un facteur: les émissions de CO2. Hors les climato septiques fournissent des courbes(voir ci dessous) où la hausse de température ne suit pas obligatoirement l'augmentation des  émissions de CO2, voir la précède. (voir article ci dessous). D'autre part la vapeur d'eau a un effet de serre bien plus important, sans elle notre terre présenterait des températures moyennes négatives au lieu des 15° actuels. Hors, précisément, quel est le principal facteur intervenant dans l'évaporation de l'eau? - La forêt! Lorsqu'on connait l'important déboisement récent sur plusieurs continents avec des chiffres de l'ordre de 70 à 90°/°(Amériques, Indonésie, Afrique...) et le grignotage de la forêt amazonienne dont certains prédisent la disparition pour 2030 au rythme actuel de destruction, on s'étonne que ce facteur n'est pas été mis plus en avant! La disparition de la forêt favorise également la désertification en Afrique, et là encore le déboisement avec notamment la construction d'habitats et de bateaux,depuis l'âge de bronze, puis pour les besoins de l'agriculture, semble avoir contribué à la transformation de zones souffrant d'une sécheresse climatique en désert. Les courbes des carottes de glace pourraient s'expliquer ainsi: changement climatique, sécheresse (voir déforestation) se traduisant par une augmentation des températures, désertification, la destruction végétale se traduit par une libération de CO2 dans l'atmosphère ou encore la luxuriance végétale s'accompagne du développement exponentielle de la vie animale, d'une chaîne alimentaire complexe qui produit du CO2. On peut donc se demander si l'actuelle montée en flèche de la production de CO2, plutôt qu'une cause que l'on présente comme principale du réchauffement climatique, ne serait pas plutôt l'indice d'un réchauffement climatique dangereux lié à un déboisement continental extrême: nous avons atteint le seuil de déboisement pour lequel le CO2 ne peut plus être consommé par la végétation et s'accumule dans l'atmosphère, ce qui se traduirait par: hausse des températures du fait du déboisement engendrant une augmentation de la vapeur d'eau, véritable responsable de la hausse des températures, ce qui expliquerait que la hausse des températures précède la hausse du CO2 qui serait donc un indice de gravité.

    Il serait donc capital de reboiser, et si une centrale au charbon est une catastrophe sanitaire dans une ville, entourée par une fôrêt elle stimulerait plutôt sa croissance. Il est navrant que lors de la Cop 21, les représentants de nations indigènes vivant en forêt n'aient pas été entendus ni soutenus dans leur combat pour la forêt. 

    Donald Trump hérite d'une Amérique déjà gravement dénaturé, avec le coup de grâce donné par l'exploitation du gaz de schiste, avec comme le Canada, un déboisement qui s'est aggravé en quelques dizaine d'années. On comrend aisément qu'un écosystème forestier qui sur des millions d'années a joué un effet tampon sur les variations climatiques et qui disparait brutalement, ne peut déboucher que sur un bouleversement dramatique du climat. En somme si les centrales au charbon sont à proscrire dans les grandes villes chinoises de part les conséquences sanitaires déplorables qu'elles entraînent, avec un smog pire que celui du smog londonien à l'époque de l'industrialisation européenne reposant sur le charbon; elles peuvent cependant être toléré en Amérique pour peu qu'une politique de reboisement majeure soit mise en place.

     

    3e question: D. Trump, par son refus, portera - t - il à lui seul la lourde responsabilité de condamner le monde à des catastrophes climatiques mondiales? 

    - Après avoir lancé les USA dans une folle production de gaz de shiste aux conséquences écologiques désastreuses, les USA interdiraient - ils à des pays pauvres où qui comme l'Irack ou la Syrie devront se reconstruire, où encore l'Arabie saoudite dont la stabilité politique dépend de la manne pétrolière et dont l'instabilité pourrait être un nouvel appel d'air pour les djihadistes, à bénéficier des revenus d'hydrocarbures conventionnels? 

    - Mais il est loin de porter à lui seul la responsabilité des conséquences du changement climatique. Car la réponse à ce changement nécessite un changement politique bien plus profond: il s'agit de renoncer à la globalisation mondialiste du commerce, il s'agit de supprimer les énormes gaspillages d'énergie par le transport d'un continent à un autre, de changer l'organisation du commerce qui consiste à produire les pièces ou ingrédients d'un produit dans divers pays pour les assembler dans un autre puis de revendre parfois tout à l'étranger. La pollution notamment aux frets trans-atlantique est tout à fait impréssionnante, l'oxyde de soufre produit par la combustion du carburant du transport maritime serait à l'origine de 60 000 morts prématurées en Europe par an.(le Monde.fr 22/07:2015), des efforts de législation sont fait pour diminuer la teneur en soufre du fuel lourd utilisé par le fret maritime. Donc si D. Trump n'est pas favorable à des accords transatlantiques comme le TAFTA(USA - Europe) ou le CETA (Canada - l'Europe), il limitera  la production de CO2 de manière conséquente.

    Une véritable lutte contre le changement climatique devrait comporter les axes suivants:

    - Protection des forêts, surtout primaires, et reboisement à l'échelle mondiale: priorité des priorités. Soutien en celà aux peuples des forêts.

    - STOP à la mondialisation dans laquelle le président Macron veut nous entraîner encore plus en avant. Développement +++ du commerce local, priorité au transport ferroviaire donc au commerce intra - continental, les Amériques d'une part, le bloc Euro - Afrique d'autre part(d'où une meilleure solidarité entre pays riche et pauvre) ou par canaux fluviaux dans certains cas. A l'échelle planétaire le transport transcontinental Europe - Amériques devrait se faire le plus près du pôle Nord possible, voir développer le transport trans - sibérien.

    - Stop au flux migratoire du sud de la Méditerranée vers le nord, il faudrait même le renverser. En suivant par exemple l'exemple du Maroc, en multipliant les fermes solaires, en développant des sites artisano - industriels sahariens alimentés par le solaire, en créant un canal trans - saharien depuis la côte atlantique jusqu'au lac pollué tunisien de Gafsa qui permettrait d'une part le transport des marchandises et d'autre part la création de mangroves prospices à un retour de la vie luxuriante au Sahara.

    - Mais rien ne saurait être efficace si un effort maximal, autoritaire, n'est fait pour le contrôle de la démographie par le contrôle des naissances: soutien et développement des pays les plus natalistes(en Afrique notamment) en échange d'un nombre de naissances par femme limité à 3 ou 4, voir encouragé à 2 suivant les cas de figure. 

    Je concluerai en disant j'ignore si D. Trump prend le réchauffement climatique au sérieux, mais je l'espère pour la planète et les américains en particulier: actuellement un gaz bien plus dangereux que le CO2 augmente dans l'atmosphère dont la production est lié pour moitié à l'activité humaine et aussi à la fonte du permafrost: le méthane à l'effet de serre 23 fois celui du CO2 mais qui heureusement ne reste que 12ans dans l'atmosphère contre 200ans pour le CO2 mais il intervient dans l'atmosphère dans des réactions chimiques produisant de l'ozone, du CO2, de la vapeur d'eau(gaz à effet de serre le plus remarquable car sans lui notre terre serait gelée), ainsi, sur 20 ans, l'effet du méthane est 84 fois supérieur au CO2(lire: http://dr-petrole-mr-carbone.com/co2-ch4/). Hors si le réchauffement climatique atteint le seuil de dilatation thermique des océans, il s'en suivra une variation de pression sur les plaques tectonique et donc une augmentation de la sismicité. Et comme notre terre a déja connu des épisodes de réchauffement suivi de refroidissement en dehors des grands cycles glaciaires où des facteurs astronomiques entre en jeux, on peut supposer qu'il existe un facteur de régulation. Cette régulation semble être le méga volcanisme: on sait que l'augmentation de la sismicité globale favorise les cataclysmes volcaniques; hors, actuellement la caldeira de Yellow stone montre toujours des signes d'activité, il ne serait pas impossible que l'aboutissement d'un réchauffement majeur aboutisse au réveil de la caldeira de Yellowstone, un cataclysme qui pourrait rayer la majeur partie des USA, entraîner des famines mondiales, faire disparaître la plus grande partie de l'humanité voir la fin de notre civilisation technologique.

    Partager cet article

    Repost0
    2 avril 2017 7 02 /04 /avril /2017 17:55

    Plusieurs candidats aux élections présidentielles proposent le retour du service militaire obligatoire mais les conceptions varient:

    - Le service militaire avait été supprimé en 1997 par Jacques Chirac afin de pouvoir professionnaliser les armées et donc être plus opérationnel sur le plan extérieur tout en économisant un service militaire que beaucoup de jeunes fuyaient, critiquaient, le trouvant à la fois ennuyeux et abrutissant. Il ne s'agit donc pas de revenir sur l'ancien modèle. Face aux USA dirigé par D. Trump qui affiche la volonté de vouloir poursuivre une politique de désengagement déjà initier par Obama, face à la diminution de la couverture de l'Otan, à une Europe incapable d'assurer sa propre sécurité dont les pays les mieux armés sont l'Angleterre qui l'a quitté et la France et bien que l'on assiste à une politique de réarmement de l'Allemagne, une armée professionnelle européenne pouvant agir sur la scène internationnale notamment dans la lutte contre le terrorisme islamique bien implanté en Afrique, semble indispensable car la lutte contre le terrorisme ne peut se concevoir à l'extérieur ET à l'intérieur de nos frontières. 

    - Emmanuel Macron propose un service militaire d'un mois à la fois pour "  que chaque jeune français aille à la rencontre de ses concitoyens, fasse l'expérience de la mixité sociale et de la cohésion républicaine durant un mois," mais aussi pour que " ce service national permette de disposer en cas de crise d'un réservoir mobilisable complémentaire de la garde nationale".  

    - Ce à quoi F.Fillon objecte:"les militaires avaient autre chose à faire que de gérer des centres aérés pour que des jeunes puissent gambader. Nos armées ne seraient être un instrument socio - éducatif et servir à assumer des missions de mixité sociale qui devraient avant tout être gérées par l'Education nationale".

     

    - Dans le journal Lacroix, le général Etienne Copel réplique: "un mois de service militaire ce n'est pas un mois de colonie de vacances", et selon lui "un temps suffisant pour des réservistes ou gardes nationaux aptes à protéger les multiples points sensibles qui parsèment la France: usines chimiques, relais de transmissions, centres de transformation électriques, barrrages...Pour ce faire nul besoin d'avoir blanchi de nombreux mois sous les plis du drapeau". (sans oublier les centrales nucléaires survolées par des drônes!)

    - Certes, cela semble évident, pour une fonction de réserve d'agent de sécurité, le service militaire d'un mois semble suffisant...et ça n'a rien d'une "colonie de vacances!" Mais pour l'encadrement, nul besoin de paralyser l'armée professionnelle. Je ne suis pas favorable au recul de l'âge de la retraite, mais dans un article précédent je proposais seulement un simple petit allongement correspondant à la durée d'un service national, militaire ou civil, car en ce qui me concerne je suis favorable à la possibilité d'un choix. Cela permettrai d'avoir un encadrement pour les jeunes recrues, ainsi l'encadrement du 1er mois de service national - qui devrait être commun à ceux effectuant un service militaire et à ceux effectuant un service civile(sauf dérogation médicale) - serait effectué par des gendarmes, policiers, agents de sécurité 1 mois avant leur retraite, voir des chasseurs pour l'entrainement aux tirs. Celà cependant ne me semble pas suffisant pour assurer la sécurité des personnes étant donné le procédé des actions terroristes: soit attaque préparé et dans ce cas la neutralisation par assassinat des vigiles ou gardes n'est pas un problème pour ceux capables de se fournir en armes de guerre et combattants aussi nombreux qu'ils le souhaitent, soit il s'agit d'attaques de quidams par un forcené et dans ce cas il faudrait des gardes à tous les coins de rues et plus. La vraie réponse à un terrorisme de rue ne peut être qu'une milice de quartier ne patrouillant pas mais ayant une arme à domicile(ou commerce) et une alarme reliée au poste de police ou gendarmerie le plus proche, en choisissant les éléments: adultes stables sans enfants, concierges, commerçants, personnel médical, pompiers(à leur domicile mais pas en service) jeunes retraités en bonne santé sans casier judiciaire,  agent de sécurité avec tenue de protection ou local avec vitre par-balles.

    - Mais un service de si courte durée pose un problème de logements collectifs et ce sur une courte période, un lourd investissement (bien que de nombreux édifices anciens vides pourraient être réhabilités, y compris certaines grandes pièces de châteaux, ainsi que les containers des migrants une fois ces derniers vidés de leurs occupants ou l'aménagement d'anciens wagons de la SNCF). Cet invertissement pourrait être diminué en faisant faire certains traveaux par des jeunes effectuants leur service civile encadrés par des jeunes retraités professionnels.

    - Voyons maintenant la proposition de J.L.Mélenchon(site libération):

     Il souhaite le rendre «obligatoire». Le service n'était pas dans son programme en 2012 mais il a toujours défendu le retour de la conscription. Sur son site, c'est écrit : «Nous proposons donc l'instauration d'un service national obligatoire, socle d'une Garde nationale citoyenne. Le service national est un acquis de la Révolution française, qui a vu le corps social établir sa souveraineté sur un domaine central du pouvoir régalien. [...] Face à l'érosion du lien armée-nation provoquée par la suspension de la conscription en 1997, il est essentiel de redonner à la nation la souveraineté sur son outil de Défense.»

    Durant le passage à la caserne, le jeune recevra une «éducation civique et de formation aux enjeux géopolitiques, ainsi qu'un bilan de santé, une évaluation des capacités d'écriture, de lecture et de calcul avec leur éventuelle mise à niveau, la formation gratuite à la conduite et le passage de l'examen du permis de conduire et du brevet de secourisme et de natation.» Le service militaire – made in Jean-Luc Mélenchon sera obligatoire pour les hommes et les femmes entre 18 et 25 ans. Et il pourra être effectué de manière militaire ou civile : la police, la sécurité civile, les sapeurs pompiers. Le service militaire «sera rémunéré au smic et comptera dans le calcul des annuités donnant droit à la retraite». Et au cas, si un jeune se plait et souhaite prolonger son séjour, ça sera possible car elle «pourra être prolongée sur la base du volontariat, dans la limite des besoins des armées et des services civils».

    - Je suis tout à fait d'accord avec J.L.Mélenchon en ce qui concerne sa conception du service militaire, il met le doigt sur le 2e point de l'utilité du service militaire qui fait que ce dernier, même en période moins trouble que la nôtre en ce qui concerne le risque terroriste: il est à la base de la cohésion de la nation sur le plan pratique en aidant à former de bons citoyens, et historique puisque c'est sur lui que depuis la révolution française la France aujourd'hui communautariste, fut une nation. 

    - Mais en ce qui concerne le service civil (surtout si le risque terroriste diminue), avec évidemment un service qui serait plus long, peut être dans un 2e temps quand les structures mises en place le permettront, il devrait également aider au développement de la société civile: par une aide gratuite(ex: mise en place de panneaux solaires) permettant une diminution du coût de la mise en place des énergies renouvelables ou d'actions à visée environnementale ou écologique, donc dans l'intérêt de tous. Il pourrait également être une aide utile pour la concervation du patrimoine historique tout en facilitant la mise en place, rénovation..., de logements collectifs pour les appelés du service national. 

    - Voyons maintenant le discours tenu par la candidate du F.N, Marine Le Pen(RTL): 

        il faut un "service à la nation militaire et obligatoire" pour "relancer l'assimilation" et "unir la jeunesse de France." Ce service de 3 mois serait "fait par tous les jeunes Français" de 18 ans, ce qui concernerait 50.000 jeunes par mois.

     

    Premier mois : une "formation militaire citoyenne théorique et pratique", propose Marine Le Pen. "Au cours des deux mois suivants, les jeunes seront affectés dans une garde nationale, soit au sein d'une unité départementale, soit au sein d'organismes locaux de sécurité civile, comme les pompiers ou de sécurité intérieure, comme la police municipale et nationale", a-t-elle expliqué.

    En uniforme, les appelés "seront nourris, logés, habillés, soignés, blanchis et transportés au frais de l'État", et recevraient une "indemnité journalière analogue à celle consentie pour le service civique aujourd'hui, soit 573 euros nets par mois".

    Nécessaire pour l'obtention du RSA ou de l'APL

    "Un certificat d'exécution du service à la nation sera délivré" qui "pourrait être rendu nécessaire pour l'obtention du RSA, de l'APL, et autres prestations sociales, et permettrait l'inscription au concours de la fonction publique", souhaite Marine Le Pen.

    "Les jeunes bénéficieront d'avantages, comme l'obtention gratuite du permis de conduire", propose-t-elle également.

    Le coût, qu'elle n'a pas précisé, de ce service "qui n'est pas la panacée", a-t-elle reconnu, "pourrait être pris en charge par des sources annexes comme le budget de la formation professionnelle".


    .

    - Comme on peut le constater, les conceptions du service militaire chez J.L Mélenchon et Marine Le Pen sont assez proches, avec plus d'avantages immédiats pour l'appelé réclamés par J.L Mélenchon, et plutôt une condition pour des avantages sociaux ultérieurs chez M.L LePen.

    En ce qui me concerne, je ferais un "mixte" des deux, je souscris tout à fait aux conditions et avantages proposés par Marine Le Pen. Mais plutôt qu'un réel salaire comme le propose J.L Mélenchon, j'aimerais plutôt utiliser le service militaire comme base de la solidarité nationale face au chômage en lançant de grands travaux nationaux.

    - Tout d'abord, je pense qu'il doit y avoir un différentiel selon le sexe car les femmes voient leur carrière professionnelle et loisirs amputés par la grossesse et maternité(allaitement qui doit être encouragé). Donc, si la durée choisit est de 3 mois, il devra être réduit au 1er mois de formation. Les femmes sans enfants à l'âge de la retraite pourrait à ce moment faire 2 mois d'encadrement professionnel des jeunes recrues (ou aider comme aide maternelle, accompagnatrice, pions, dans les établissements scolaires) à moins qu'elles prouvent avoir fait au moins 60j en tant que bénévoles au sein d'associations culturelles ou caricatives, ou la SPA. 

    - Si le service national est allongé à 6 mois, soit pour la sécurité ou des missions civiles rentables pour l'état ou avantageuses pour la nation, dans ce cas, le remplacement des congés maternité sera obligatoire et devra être effectué en priorité  par un jeune ayant effectué son service et à la recherche d'un 1er emploi. Le chômage sera supprimé et l'état aura l'obligation de fournir un emploi au smic pour tout chômeur en bonne santé ou de lui proposer un apprentissage ou une remise à jour ou formation  suivie d'un emploi. Mais dans ce cas il ne sera que de 3 mois pour les femmes sauf si engagement militaire volontaire pour les 3 mois suivant qui sera toujours accepté, ou dans le cadre du service civile en fonction des besoins. Dans ce cas les congés de maternité avec l'accord de l'intéressée pourraient être de 6 mois à 2 ans(mesure qui favoriserait également l'allaitement maternel d'au moins 6 mois) avec obligation pour l'employeur de prévoir un remplaçant qui serait prioritairement un jeune ayant fait son service militaire en quête d'un 1er emploi avec éventuellement soutien téléphonique à leur remplaçant ou participation à quelques réunions de travail ou petite formation continue pour les femmes en congé afin de préparer leur retour dans de bonnes conditions.

    Partager cet article

    Repost0
    6 février 2017 1 06 /02 /février /2017 14:39

    Amis lecteurs, bonjour!

    Ce week end j'ai assisté au "séminaire de Marine Le Pen: "au nom du peuple" à Lyon. Il dévoile le projet présidentiel de Marine Le Pen qui déclare: "ce projet je le mettrai en oeuvre en votre nom, au nom du peuple, pour que vive la France! 

    Voici un petit compte  rendu de ce projet de diverses interventions d'un grand nombre d'intervenants , et de quelques réflexions qu'il m'inspire.

    1/ Rétablir la supériorité du droit national

    - Sortir l'U.E de la constitution(abrogation de l'article 15), mettre en place une union des nations. 

    - Redonner à la loi française son autorité: en cas de conflit de normes entre un traité et la loi française, le juge devra trancher en faveur de la loi si celle ci est postérieur au traité.(modification article 55 de la constitution)

    commentaire: sortir de l'U.E c'est aussi supprimer l'euro et le retour aux monnaies nationales. Hors bien des jeunes que ce soit dans le cadre des études ou loisir apprécient cette facilité de contact entre européens. Ne serait -il pas possible de garder une possibilité de paiement commun au moins avec les pays frontaliers uniquement sur carte bancaire et permettant de payer hôtellerie et transport et retirer aux distributeurs bancaires sur place un peu de monnaie locale pour des petites dépenses quotidiennes?

    2/ Rendre la parole au peuple et établir une démocratie de proximité

    - En instaurant le mode de scrutin proportionnel à toutes les élections(modification article 3 de la consstitution.)

    - Réduction du nombre de parlementaires à 300 députés(contre 577 aujourd'hui). Election proportionnelle intégrale à 1 tour sur liste nationale, prime majoritaire de 30°/° des sièges pour la liste arrivée en têteet un seuil d'éligibilité de 5°/°, non cumul obligatoire. DIminuer le nombre de sénateurs à 200 maximum(contre 348 aujourd'hui) Le cumul d'un mandat exécutif local avec un mandat de sénateur sera de  nouveau permis, eu égard à la spécificité du Sénat qui "assure la représentation territoriales de la République(art 24 de la constitution.)

    - élection présidentiel: mise en place d'un septennat présidentiel non renouvelable. 

    - Suppression du CESE(conseil économique, social et environnemental)

    - en mettant en place le référendum d'initiative populaire, c'est à dire le déclenchement automatique d'un référendum sur tout projet de loi ayant receuilli  500 000 signatures de citoyens.

    - Ce qui impose de modifier l'article 11 de la constitution: 

    En effet en 1958 le Général de Gaule initie le référendum à la demande du chef d'état ou du gouvernement(1er ministre) en ce qui concerne l'organisation des pouvoirs publiques et la ratification d'un nouveau traité. La loi constitutionnelle de 1995 « à la politique économique ou sociale de la Nation et aux services publiques qui y concourent, sous la présidence de Sarkosy, s'y ajoutera les questions d'ordre environnementales en 2008. D'autre part Sarkosy en 2008 introduit le référendum d'initiative populaire mais dans des conditions irréalisable: à l'initiative 1/5 du parlement(soit 185 députés ou sénateurs sur un total de 925) et soutenu par 1/10 du corps électoral soit 4,46 millions de signataires puisque la France compte 44,6 millions d'électeurs.(voir wikipédia)

    " 3. En ce qui concerne la procédure, il appartient soit au gouvernement, soit aux deux assemblées par une proposition conjointe, de demander au Président de la République l'organisation d'un référendum qui, en tout état de cause, ne peut porter que sur un projet de loi (ce qui signifie que l'initiative parlementaire ne peut se manifester que sur un projet de loi préalablement déposé par le Premier ministre et soumis à la délibération des assemblées).

    4. Dès lors qu'il est saisi par le gouvernement ou les deux assemblées d'une demande de référendum, le Président de la République est seul maître de sa décision : il exerce, par décret non contresigné, ce qu'il est convenu d'appeler une compétence propre. Sa marge de liberté diffère cependant selon le contexte politique. Si les majorités présidentielle et parlementaire coïncident, le Président pourra sans difficulté demander à son gouvernement de lui proposer un référendum : l'initiative du référendum sera en fait une initiative présidentielle. En revanche, si les majorités divergent (hypothèse dite de cohabitation), la liberté du Président est très restreinte et se limitera à un droit de veto sur une initiative qu'il ne maîtrise plus.

    La révision de 1995 a ajouté une disposition selon laquelle le gouvernement, quand il est à l'origine d'une proposition de référendum, doit faire devant chaque assemblée une déclaration qui sera suivie d'un débat (sans vote, mais il est évidemment loisible à l'Assemblée Nationale de mettre en cause la responsabilité du gouvernement par le vote d'une motion de censure. C'est d'ailleurs dans une telle circonstance, en octobre 1962, qu'a été votée la seule motion de censure de toute l'histoire de la Vème République).

    5. La loi constitutionnelle du 23 juillet 2008 a ouvert la voie à une participation populaire à l'initiative du référendum. Participation populaire à l'initiative d'un référendum et non référendum d'initiative populaire, la nuance est importante. En effet, les électeurs ne peuvent venir qu'au soutien d'une initiative prise par un cinquième des parlementaires (soit 185 parlementaires sur un total de 925 si les deux assemblées atteignent le plafond fixé par l'article 24 de la Constitution) et ils doivent représenter un dixième des électeurs inscrits, soit plus de quatre millions quatre cent mille électeurs (44 472 733 électeurs inscrits au deuxième tour de l'élection présidentielle de 2007) : la démocratie directe reste sous tutelle de la démocratie représentative, ce qui n'est pas tellement étonnant quand le mot d'ordre de la révision de 2008 est le renforcement de l'institution parlementaire. Le référendum n'est d'ailleurs pas obligatoire, il ne le devient que si, dans un certain délai (fixé par la loi organique), les deux assemblées n'ont pas examiné la proposition, la compétence présidentielle dans ce cas étant dans ce cas une compétence liée alors que dans les autres référendums, sa compétence est discrétionnaire.

    6. Le Conseil Constitutionnel ne se reconnaît pas compétent pour statuer sur la conformité d'une loi référendaire à la Constitution, au motif -principal- qu'une telle loi constitue l'expression directe de la souveraineté nationale (décision du 6 novembre 1962, confirmée par la décision du 23 septembre 1992). D'où le paradoxe d'une loi référendaire "hors hiérarchie des normes", mais qui peut cependant être modifiée par une loi parlementaire dès lors que son contenu appartient au domaine législatif ordinaire.

    La compétence du Conseil constitutionnel n'en trouve pas moins cependant à s'exercer, d'une part en ce qui concerne l'organisation des opérations de référendum sur lesquelles il est consulté et dont il proclame les résultats, d'autre part à titre contentieux en tant que juge de la régularité de ces opérations. Cette compétence contentieuse peut exceptionnellement s'exercer a priori dans les cas où l'irrecevabilité opposée à des requêtes mettant en cause des opérations référendaires à venir « risquerait de compromettre gravement l'efficacité de son contrôle des opérations référendaires, vicierait le déroulement général de vote ou porterait atteinte au fonctionnement normal des pouvoirs publics » (jurisprudence relative au référendum sur le quinquennat en 2000, confirmée en 2005). Et il faut ajouter que dans le cadre d'une participation populaire à une initiative référendaire, la proposition qui en résulte doit être soumise à un contrôle préventif de constitutionnalité confié, comme il est normal, au Conseil constitutionnel, ce qui souligne les précautions prises pour éviter tout débordement de cette procédure. 

    extrait de:http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/la-constitution-de-1958-en-20-questions/dans-quels-cas-la-constitution-prevoit-elle-des-referendums.17364.html

    Marine Le Pen propose donc de modifier l'article 11 de la constitution afin de déclencher automatiquement un référendum sur tout projet de loi ayant recueilli 500 000 signatures de citoyens inscrits sur les listes électorales comme en Suisse.

    La procédure de révision de la Constitution prévue par son article 89 suppose :

    • l'accord du Président de la République et du Gouvernement ;
    • l'accord de chacune des deux chambres ;
    • et, selon le cas, l'accord des citoyens (par référendum) ou celui du Congrès (deux chambres réunies se prononçant à la majorité des 3/5e des suffrages exprimés). C'est au Président de la République de choisir la voie (référendum ou Congrès).

    Mais la révision de 1962 portant sur l'élection du Président de la République au suffrage universel direct a été soumise directement au suffrage universel. Elle n'a pas emprunté la voie de l'article 89 de la Constitution mais celle de l'article 11 (référendum décidé par le Président de la République, qui n'exige pas l'accord du Parlement). 
    Le Conseil constitutionnel se déclare incompétent pour statuer sur une révision constitutionnelle. 

    (voir:http://www.conseil-constitutionnel.fr/conseil-constitutionnel/francais/la-constitution/les-revisions-constitutionnelles/les-revisions-constitutionnelles.5075.html

    Quelle réflexion cette réforme peut - elle inspirée?

    - Cette réforme ouvre le recours au référendum à TOUS les domaines, alors qu'au préalable ses champs d'action étaient limités

    - Comme la procédure de révision de la constitution par l'article 89 est extrêmement contraignante(accord des deux chambres), on peut supposer que Marine Le Pen soumettra directement sa réforme au suffrage universel en utilisant l'article 11  comme ce fut le cas en 1962 concernant la réforme électorale.

    - On pourrait penser que cette réforme permettra d'abroger la loi sur "le mariage pour tous" si une pétition était à nouveau lancée et recueillerait 500 000 signatures comme ce fut le cas avant la promulgation de la loi sur "le mariage pour tous" qui recueilli 700 000 signatures. Hors l'article 11 ainsi que la proposition de Marine Le Pen ne concerne QUE les projets de loi et non  pas les lois votées, donc il faudrait qu'un nouveau projet de loi annulant la loi sur "le mariage pour tous" soit déposé par le gouvernement(ce qui l'engagerait en faveur des opposants au mariage pour tous ce que Marine Le Pen a semblé vouloir éviter jusqu'à présent)  ou par un député ce qui me semble plus probable, et ce serait ce nouveau projet de loi qui ferait l'objet d'un référendum. 

     

    - 2e réforme constitutionnelle: modification de l'article 89 de la constitution: La constitution ne pourra plus être modifiée par le congrès réuni à Versailles mais par référendum.

    Ainsi, si la majorité des chambres lui était défavorable, le congrès ne pourra pas supprimer la modification constitutionnelle concernant le référendum. 

     

    2/ sécurité des français:

    - Rétablissement des frontières, sortir de l'espace Schengen, 6000 postes de douaniers à prévoir, plan de recrutement de15 000 policiers et gendarmes, présomption de légitime défense accordée aux policiers comme c'est déjà le cas pour les gendarmes, amélioration du matériel. 

    - Rendre impossible la régulation ou la naturalisation des étrangers en situation illégale., supprimer le droit du sol, revenir à l'esprit initial du droit d'asile(politique, ex: Edward Snoden qui dénonça l'espionnage de la NSA)

    - Reprise en main par l'état des zones de non droit: désarmement des banlieues, cibler les 5000 chefs de bandes identifiés par le ministère de l'intérieur, afin d'empêcher leur reconstitution, ajouter à la peine pénale l'injonction civile d'éloignement.

    - Eradication du terrorisme, expulsion des fichés S ou délinquants ou criminels étrangers, prison et indignité nationale pour les fichés S ayant tentés de  faire ou fait le djihad ou  sympathie avec le terrorisme, fermeture des mosquées des fondamentalistes radicaux., augmentation des moyens de renseignement intérieur et extérieur. 

    - Tolérance 0, abrogation de la oi Taubira, peines plancher, création de 40 000 places de prison en 5 ans, mettre en place des accords bilatéraux pour que les étrangers condamnés purgent leur peine dans leur pays d'origine.

    - Augmentation du nombre de magistrats judiciaires. 

    3/ retour de la prospérité:

    - Soutien aux entreprises françaises: maîtrise de notre monnaie, protectionnisme intelligent: taxe des exportations de ce qui peut être produit sur notre territoire, d'où des circuits courts en accord avec une politique de maîtrise des dépenses énergétiques liées au transport dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique. 

    - Mesures en faveurs des TPE et PME en abaissant les charges sociales.

    - Plan de ré - industrialisation: coopération de l'industrie avec l'état - stratège, privilégier l'économie réelle face à la finance spéculative. 

    - Créer un grand ministère de la mer et de l'Outre mer afin de valoriser la dimension maritime de la France. 

    - Priorité nationale à l'emploi des français. 

    - Augmenter de 30°/° le budget de la recherche(soit 1°/° du PIB.)

     

    4/ Protection sociale et pouvoir d'achat

    - Age légal de la retraite à 60 ans avec 40 annuités pour une retraite complète.

    - Retrait de la loi EL Khomri.

    - Politique nataliste envers les familles françaises: indexation des allocations familiales sur le coût de la vie. 

    - Revaloriser le pouvoir d'achat: augmenter le minimum vieillesse(ASPA), prime de pouvoir d'achat pour les bas revenus(jusqu'à 1500 E par mois) financée par une contribution sociale sur les importations de 3°/°. 

    - Baisser de 5°/° les tarifs du gaz et électricité. 

    - Maintenir la durée légale hebdomadaire du travail à 35h , défiscaliser les heures supplémentaires et maintenir leur majoration

    - GPA : maintien de l'interdiction, PMA pour les seuls problèmes de stérilité.

    - Revaloriser l'allocation aux adultes handicapés, faciliter leur accès à l'emploi

    - Audit des structures d'accueil et d'aide à l'enfance et revoir les politiques d'aide sociale à l'enfance.

     

    commentaire: "défiscaliser les heures supplémentaires", espérons que le maintien des majorations des heures supplémentaires compensera un peu cet encouragement par la défiscalisation fait aux entreprises de préférer les heures supplémentaires à l'embauche qui augmente leurs charges sociales. D' une part il existe déjà des dérogations au paiement des heures supplémentaires, ainsi des infirmières de nuit perçoivent une prime bien inférieur au paiement d'heures supplémentaires de nuit, l'encouragement à faire des heures supplémentaires peut attirer des personnes surmenées, en difficulté sociale ou financière ce qui peut avoir une répercussion soit sur la qualité du travail ou sur leur santé; d'autre part cette mesure décourageant l'embauche est contraire à une politique de résorption du chômage.

    5/ Santé:

    - Relever le numérus clausus d'accès aux études médicales pour éviter le recours massif aux médecins étrangers et permettre les départs en retraite. Lutter contre les déserts médicaux.

    - Augmenter les effectifs de la fonction publique hospitalière. 

    - Réaliser des économies en supprimant l'aide médicale d'état réservée aux clandestins, en luttant contre la fraude (carte vitale biométrique fusionnée avec la carte d'identité), augmentation des génériques afin de baisser le prix des médicaments coûteux, développer la vente à l'unité en imposant aux laboratoires le conditionnement unitaire. 

    commentaire: 

    - supprimer l'aide médicale aux clandestins: la solution serait d'expulser les clandestins, mais supprimer l'aide médicale, puisque déontologiquement un médecin ne serait refuser ses soins à une personne en danger, revient simplement à reporter la charge financière sur le budget des hôpitaux par le biais des services d'urgence ou de maternité, ou sur des médecins dont la conscience professionnelle les empêche d'abandonner un patient vu en urgence. Cela reviendra donc à encombrer les services d'urgence alors que précisément des efforts de soins ambulatoires avaient pour but de les dégeorger, de retarder un traitement et donc d' augmenter la gravité de la pathologie et son coût, et surtout de faire flamber le risque épidémique(tuberculose, SIDA, parasites...) 

    6/ Fiscalité:

    - Pas de hausse de la TVA et de la CSG, maintien de ISF. 

    - Développer le mécénat populaire par la création d'une plateforme numérique dédiée.

    - Baisse de 10°/° de l'impôt sur le revenu des 3 1ères tranches.

    - Simplification fiscale: suppression des impôts à faible rendement.

    - Suppression du prélèvement à la source. 

    - Lutte contre l'évasion fiscale, priver les multinationales qui pratiquent l'évitement fiscal des marchés publiques, dénoncer les conventions fiscales accordant des privilèges indus aux pays du Golfe.

     

    commentaire: 

    - Deux mesures intéressantes qui le seraient encore plus  si elles se complètent : cette plateforme de mécénat pourrait permettre aux citoyens soumis à l'ISF de devenir mécène et soutenir un idéal qu'il partage(patrimoine national, ONG, recherche...) en leur permettant de verser l'ISF sur cette plateforme. Ainsi le citoyen soumis à l'ISF participerait à la solidarité nationale tout en restant maître de l'usage de sa richesse.

     

     

    7/ Travail:

    - Revaloriser le travail manuel

    - Dispositif 1er emploi: exonère de charges la 1ère embauche d'un jeune de moins de 21 ans pour une entreprise, délais maximum de 2 ans. 

    - A charge aux établissements supérieurs d'enseignement général et professionnel de trouver un stage pour un élève. 

    - Service militaire adapté existant en outre - mer, étendu à la métropôle. 

    - Préserver le statut de la fonction publique, revaloriser le point d'indice des fonctionnaires, et dans un souci d'égalité établir à 2 j le délai de carence de paiement des indemnités journalières d'assurance maladie. 

     

    8/ Education;

    - Renforcement des apprentissages fondamentaux(français, histoire, calcul). 

    - Port d'un uniforme scolaire, revenir sur la réforme des rythmes scolaires.

    - Développer la formation en alternance(contract d'apprentissagen contract de professionnalisation). 

    - Grand plan national de création de filières des métiers d'art. Restaurer l'éducation musicale dans les établissements scolaires. 

    - Préserver le statut d'intermittent du spectacle par la création d'une carte professionnelle préservant ce régime.

    - Supprimer Hadopi et ouvrir le chantier de la license globale.

    commentaire:

    pourquoi un intermittent du spectacle devrait - il bénéficier d'un statut plus avantageux qu'un saisonnier agricole? La solution est pourtant simple, comme la plupart des saisonniers, il lui faut pratiquer 2 métiers, l'état pourrait l'y aider en proposant une 2e activité intermittente(ex encadrement, prestation au sein du service national, militaire, civil ou adapté, lutte contre l'illettrisme).

    - Bonne idée de restaurer l"éducation musicale en primaire. Mais je pense qu'il est aussi important d'encourager l'aisance du contact social qui manque à bien des jeunes, la vie de groupe par la danse qui est aussi un bon moyen d'aimer la musique. Danse folklorique ou country en primaire, rock au lycée, valse en fin d'étude. La danse favorise aussi la complicité des couples à un âge avancée et représente un bon exercice quand l'activité physique tente à diminuer avec l'âge. 

    -  la seule façon de tordre le cou à toute idéologie fanatique archaïque est de lutter contre le conditionnement religieux archaïque dans l'enfance en introduisant l'histoire des religions. A ce sujet je vous invite à découvrir les 2 vidéos en fin d'article.

    9/ Militaire:

    - Quitter l'OTAN et restaurer une capacité de défense autonome.

    - Reconstituer une offre industrielle française afin de répondre aux besoins de notre armée et garantir notre indépendance stratégique. 

    - Budget de la défense à 2°/° du PIB dès la 1ère année du mandat pour aller vers 3°/° fin de mandat. Ces 2°/° minimum seront inscrit dans la constitution Financer: un 2e porte avion, augmentation des effectifs, concervation de la dissuasion nucléaire, augmentation des moyens des armées, 

    - Service militaire minimum obligatoire de 3 mois. 

    commentaire: plutôt qu'un service militaire, il serait préférable de proposer un service national, option militaire ou civil(qui pourrait être aussi un service adapté) soit par choix ou parce que le postulant est déclaré inapte au service militaire. 

    10/ Sur le plan international: 

    - Renforcer les liens de la francophonie.

    - Politique de co - développement avec l'Afrique dans les domaines surtout de: développement de l'école primaire, systèmes agricoles, défense et sécurité.

    commentaire: il est impératif que toutes les nations pratiquant une politique de co développement avec l'Afrique l'associe à une politique de contrôle de la démographie galopante qui ne peut que déboucher sur des déferlantes migratoires. On peut imaginer le retour des industries "paternalistes" d'antan qui construisaient les cités ouvrières et subventionnaient les écoles, il faudrait là qu'elles subventionnent également un centre de contrôle des naissances.Il faut surtout que la France ou autre pays européens méditerranéens notamment, passe des accords avec les pays d'Afrique du nord pour mettre en place une production industrio - artisanale utilisant le solaire saharien, en s'inspirant notamment de la politique solaire que mène avec succès actuellement le Maroc avec son immense ferme solaire et ses projets colossaux d'agrandissements. D'autre part l'utilisation du solaire en stockant en batterie l'électricité solaire pourrait permettre de travailler aux heuresles moins chaudes et la nuit, une coopération international méditerranéenne devrait permettre la construction d'un canal pour le transport de la production. 

    11/ La France puissance agricole au service d'une alimentation saine:

    - patriotisme économique agricole: soutien aux produits français, notamment dans les commandes publiques. Politique agricole française au lieu de "commune"

    - Refus TAFTA et CETA, développer les circuits courts.

    - Encourager l'installation de jeunes agriculteurs.

    - Qualité: interdire les produits ne respectant pas les normes françaises, lutte contre la concurrence déloyale. Soutien aux exportations par le label de qualité. 

     

    12/ Environnement, transition énergétique:

    - Produire, consommer, retraiter au plus près, circuit court = économies d'énergies. 

    - Isolation de l'habitat: une des priorités du quinquennat

    - Maintien, modernisation, sécurisation de la filiaire nucléaire: contrôle de l'état sur EDF= service publique maintenu. Pas de fermeture de Fessenheim 

    - Soutien de la filière française de l'hydrogène par l'état afin de réduire la dépendance au pétrole.

    - Interdire GDS tant que les conditions satisfaisantes d'environnement, santé...ne sont pas réunis. Interdire les OGM, principe de précaution.

    -Protection animale: interdire ferme - usine, abattage sans étourdissement, limiter le +possible l'expérimentation animale. 

     

    13/ Assurer l'égalité sur tout le territoire et renforcer l'accès au logement.

    - Egal accès aux services publics, nottament en milieu rural. Non à la libéralisation du rail voulue par l'U.E

    - Un seul ministère: aménagement du territoire, transports et logement. Rééquilibrer la politique de la ville vers les zones désertifiées et rurales.

    - Facilité d'accès à la propriété, parvenir à 1°/° du parc HLM vendu chaque année. Réduire les droits de mutation de 10°/°

    - Aide à la construction et réhabilitation des logements par la baisse de la taxe d'habitation pour les revenus plus modestes et gel de son augmentation, pérennisation des APL(suppression de la prise en compte du patrimoine dans leur calcul). Construction de logements jeunes revaloriser de 25°/° les APL jusqu'à 27a dès la 1ère année du quinquennat.

    - Priorité aux logements sociaux pour les français sans effet rétroactif. 

    - Soutenir l'investissement en infrastructures en milieu rural, renationaliser les sociétés d'autoroutes, refuser la vente des actifs stratégiques détenus par la puissance publique.

     

    commentaire: ce serait une bonne chose si ce ministère d'aménagement du territoire s'organise sur un plan régional afin de pouvoir mener une politique de développement durable et de transition énergétique vers les énergies renouvelables, éoliennes ou solaires en adaptant l'urbanisation et industrialisation aux possibilités de développement énergétique local et les transports à l'urbanisation. 

    Quant aux ennemies de l'éolien qui sont souvent des adeptes du nucléaire, qu'ils me disent en quoi une éolienne est plus laide et surtout plus nocive qu'une lignée de pylones pour courant à haute tension dont on sait qu'il crée un champs électomagnatique dangereux avec une augmentation du risque de leucémie pour les enfants de moins de 6 ans. Ce risque apparait  au dessus de 0,4 micro tesla, le parlement européen recommande donc une exposition au dessous de 0,25 microtesla. Une étude faite par des chercheurs d'Oxford montre  que le risque de leucémie augmente de 69°/° pour les enfants dont le somicile est à moins de 200m des lignes de haute tension au moment de leur naissance, et de 23°/° pour une distance entre 200 et 599m par rapport à ceux nés à plus de 600M. (http://www.danger-sante.org/danger-lignes-haute-tension/)

    D'autre part, poser le problème de la destruction du socle de l'éolienne(qu'il faut certes revoir), n'est en rien comparable ni aux risques ni au frais occasionnés par le démantèlement des centrales nucléaires arrêtées. 

     

    Conclusion:  Beaucoup de très bonnes choses donc dans ce programme, mais un point noir cependant: la folle poursuite de la politique énergétique par le nucléaire. Pourtant la volonté de coopération avec l'Afrique pourrait l'éviter en suivant l'exemple d'un petit pays qui va devenir grand: le Maroc. C'est à dire en développant une zone saharienne d'industries utilisant l'énergie solaire voir associé à la géothermie, avec des contrats de travail 3 à 6 mois de travail contre la même période de repos et donc une politique générant un plein emploi. 

     

    Partager cet article

    Repost0
    28 novembre 2016 1 28 /11 /novembre /2016 09:15

    François Fillon remporte la primaire de la droite avec 66,5 °/° des voix. Un score bien entendu dont il peut être fière, mais cela fait -il de lui le président rassembleur des français qui saura redonner stabilité et espoir à la France?

    - Il faudrait pour cela que le nombre de votants: 4,2 millions d'électeurs sur 44,6 millions d'électeurs, soit environ 1/10ème, soit un panel représentatif de l'électorat français de droite au moins. Hors ce n'est pas le cas,  les quelques aperçus que l'on ait pu avoir des électeurs dans les bureaux de vote donnent à penser le contraire: on y voit essentiellement des personnes d'un certain âge et d'un âge certain! Donc des retraités se sentant peu concernés par les suppressions d'emplois - 500 000 chez les fonctionnaires - ou baisse de salaire, une population particulièrement sensible peut être aux engagements de François Fillon contre le mariage pour tous, adoption par les couples homosexuels ect...et révoltée par le volte face du président Sarkosy parlant dans un 1er temps d'abrogation puis remettant aux "calanques grecques" son projet. Les jeunes semblaient, tout au moins dans le petit aperçu que donne les images télévisées des bureaux de vote du 1er et 2 ème tour, terriblement absent. Le vote jeune sera t-il plus en faveur du vote FN et détruira t-il cette image de "rassembleur" que cette primaire semble montrer? Certes François Fillon justifie ces mesures par le fait que selon lui elles relanceront l'économie, diminueront la dette, et donc relanceront l'emploi dans un 2sd temps. Pas sûr que les jeunes qui seront les principales victimes le suivent sur ce terrain. Examinons donc les liens économie - emplois - retraites:

    - On entend sans cesse "lever les charges des entreprises" pour les rendre "agressive dans la concurrence internationnale qui flambe avec la mondialisation et la disparition des douanes, avec le "libre échange". Cette baisse des charges cependant si on se place sur l'échelle du temps au lieu de l'espace géographique, elle a bien eu lieu: le perfectionnement de l'outillage, la robotisation, tout cela a contribué à une augmentation de la production, du capital et du bénéfice des actionnaires, tout en diminuant le nombre d'ouvriers pour une même charge de travail, et donc, du nombre de cotisations retraite. La diminution du nombre des naissances avec la hausse du niveau de vie en Europe était donc une bonne chose, allant de paire avec une diminution des ouvriers dans les entreprises modernisées, et cela ne pouvait qu'encourager l'industrie à se moderniser et donc être compétitive! On le voit avec l'histoire de la sidérurgie française: la France misa après guerre sur une main d'oeuvre étrangère, retarda la modernisation de la sidérurgie, et fut incapable de supporter la concurrence des pays ayant investi dans la modernisation de cette industrie. Il a évidemment été stupide d'encourager l'immigration qui gonflait les chiffres du chômage, construisait une société impitoyable où seuls les plus forts ou forts d'une solidarité de classe ou communautaire y trouveraient leur place, laissant bon nombre en marge de la société, favorisant l'émergence d'une véritable pathologie sociale touchant non seulement l'individu mais aussi ses proches fragilisés par celui qui aurait du être leur soutien. La solution à la robotisation et perfectionnement de l'outillage avec diminution des salariés cotisant, est évidemment en partie la taxe sur la production inversement proportionnelle au nombre de salariés et donc diminuant le bénéfice des actionnaires. Cela évidemment ne peut être conçu que dans une économie protégée par les taxes douanières sur les importations de pays n'appliquant pas cette mesure. En aucun cas, cette mesure cependant, ne devrait être un fein à la modernisation qui soulage de tâches pénibles ou dangereuses pour la santé du travailleur ou diminue le risque d'accident du travail. Aussi, c'est là qu'intervient le service national qui outre une aide à la sécurité nationale par le service militaire, doit comporter également un volet civil proposant une aide au développement industriel et à la transition énergétique, fournissant un travail de type apprentissage, compagnonage, sur 6 mois, permettant ainsi la réduction de l'investissement, ex: installation massive de panneaux solaires dans le cadre de la transition énergétique, ou encore modernisation d'une industrie. Cela aurait un intérêt pour le jeune également d'expérience professionnelle, et en contre partie, l'état supprimerait le chômage en fournissant un emploie d'état payé au smic pour les chômeurs. Cette politique aurait donc pour conséquence pour l'état de lancer de grands travaux d'intérêt national, la transition énergétique pourrait en fournir, y compris dans la rénovation de l'habitat et de l'urbanisme dans le cadre des économies d'énergie, de même l'entretien et développement des pistes cyclables et surtout, par l'acquisition d'une zone saharienne en Algérie pour développer un complexe industrio - artisanale associé à une centrale solaire.

    - En ce qui concerne l'allongement de la durée de travail à 65ans. Il faut rappeler que cette mesure ne peut qu'aggraver le dramatique chômage des jeunes et  affecter la natalité des nationaux et donc aggraver ce qui est dénoncé comme "le grand remplacement". Par contre cette mesure serait favorable à l'emploie des jeunes si elle s'accompagnait d'un emploi partiel pour les plus de 60 ans avec comme mission un encadrement professionnel ou scolaire des jeunes ou bien encore pour encadrer le service national civil ou militaire. Et ce choix d'allongement également devra résoudre ce paradoxe des salariés de plus de 50 ans atteint de pathologies chroniques invalidantes et plus en mesure d'effectuer déjà à 50 ans un travail physiquement éprouvant entraînant de fréquents arrêt maladie, des interventions chirurgicales(ex: hernies discales), des dépressions notamment du fait des pressions professionnels avec le désir de certaines entreprises de rajeunir leur personnel, les problèmes de santé pour eux même ou leur ascendants âgés et dépendants et bien souvent les problèmes des jeunes, fragilisés par le chomage ou l'addiction à des drogues, des naissances à un âge tardif avec pour corrolaire, un adolescent avec des parents âgés. Une période d'âge donc, de 50 à 60 ans qui semble cumuler les problèmes.  D'autre part, une grand mère disponible facilitait souvent le travail d'une jeune mère, même en cas de garde par une nourrice ou crèche, car disponible en cas de maladie de l'enfant qui posait problème pour sa garde. Cela ferait donc une raison de plus pour encourager la garde parental de 6 mois à 2 ans avec salaire à 70°/° du parent nourricier, obligation pour l'employeur de remplacer son employé en congé parental par un 1er emploi ou chômeur(ou salarié d'emploi d'état pour chômeur si ce système est mis en place) de longue durée(un an et plus). Cette mesure ne saurait donc se comprendre sans d'autres mesures facilitant un vieillissement en bonne santé: lutte contre la polllution, développement de l'agrobiologie, encouragement du sport ce qui sous entend une possibilité de loisirs sportifs à tout âge et donc du temps quand on avance en âge et que la récupération à l'effort est plus longue, profiter du service national pour évincer les addictions chez les jeunes et lutter contre l'obésité, donner le gout du sport.

    En conclusion: 

    2017 verra donc probablement comme président Marine Lepen ou François Fillon. Marine Le Pen gage sur le contrôle de l'immigration et la sortie de la zone Euro pour relancer l'emploi, son programme ne présente pas la même austérité économique, appelle à la solidarité nationale, et s'engage pour une politique de transition énergétique. 

    Si M Fillon veut devenir président rassembleur des français, il devra "revoir sa copie", et ne pourra ignorer ses adversaires politiques, y compris et surtout pas le front national, s'il veut construire une France ayant foi en l'avenir.

      

    Partager cet article

    Repost0

    Présentation

    • : Le blog de marie-jeanne jourdan
    • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
    • Contact

    Profil

    • marie-jeanne jourdan
    • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
    • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

    Recherche

    Pages