Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
7 octobre 2019 1 07 /10 /octobre /2019 10:30

2eme partie (1ère plus bas)

Le déluge

Adulte, j'ai lu le livre de la genèse dans la bible et j'étais consterné: je découvre avec stupeur que Caïn a eu une descendance également comme nous l'avons vu dans la première partie(voir plus bas). Hors Caïn a été exilé et seul Noé et les siens, descendant de Seth le troisième fils d'Adam a survécu au déluge. Cela signifie donc que le déluge concernait une grande région mais pas la planète! Comment l'église pendant longtemps a t-elle pu soutenir un tel mensonge? Et bien c'est simple: par le raisonnement mystique.

 

De la même manière que le postulat que Jésus est dépourvu du péché originel déboucha sur le principe de "l'immaculée conception", c'est à dire que sa mère était née elle aussi sans péché originel, puisque Jésus selon le catholicisme était venu pour "sauver tous les hommes", le déluge, lui, avait puni tous les hommes et était donc universel. Il est vrai que depuis la fin de l'ère glaciaire, vers -10 000 le niveau des mers montaient rapidement en quelques années et des inondations majeures eurent lieu sur tous les continents. Est ce souvenir que le mythe du déluge véhicula?

Noé avait 600 ans, lorsque le déluge fut sur la terre, soit, en se référant au même calcul ayant permis de trouver la date d'apparition d' Abraham(voir 1ère partie), nous trouvons que le déluge biblique aurait eu lieu en - 2300 avant 0. Une date, donc bien loin de la fin de l'âge glaciaire, qui fut la période des "déluges" vers -10 000! Comme tous les descendants de Seth périrent dans une inondation, vers -2300 cela signifie qu'ils vivaient dans une même région, sans doute en "Eden", c'est à dire dans la plaine entre le Tigre et l'Euphrate.  Hors précisément, l'archéologue britannique Sir L. Wooley en 1929, trouvait en réalisant des fouilles archéologiques à Ur, une épaisse couche de sédiment argileux séparant deux sites d'occupation de deux époques différentes, la plus ancienne correspondant à des poteries faites à la main, la seconde à des poteries au tour de potier. Cette couche argileuse s'avéra très étendue et par endroit dépassait les 3 m dans les zones d'altitude les plus faibles. Il la data vers 3500. Hors Adam fut tiré de la boue d'Eden, sa tribu fut peut être une rescapé d'une inondation majeure. Il est probable que plusieurs inondations cataclysmiques eurent lieu en Mésopotamie entre l'apparition de la tribu d'Adam et celle de Noé. Cependant la notion d'inondation cataclysmique "recouvrant toute la terre" hormis le Mt Aarat, ne peut correspondre à une inondation majeure dans la mémoire des hommes de l'âge de Bronze comme Noé, à une époque où il existait des connexions culturelles avec l'Egypte, la Grèce, Chypre, l'Anatolie. Comme le déluge est vécu comme châtiment divin, son souvenir perdure depuis la nuit des temps. On peut ainsi remonter vers 8000 ans où existait un lac d'eau douce en dessous du niveau de la mer et qui après la rupture de la barrière du Bosphore donna la Mer noire, vers -7000. C'est peut être ce cataclysme qui resta dans la mémoire d'Adam qui vécut à Eden, là où les affluents de L'Euphrate et du Tigre se rejoignent si l'on en croit la description biblique et que chaque inondation de l'Euphrate remémorait.

C'était sans contestation le signe d'une inondation majeure, et Wooley voulut y voir l'inondation se référant au déluge...les calculs selon l'âge des patriarches lui donnent raison.

Est ce pour autant que les trois récits du déluge, sumérien, biblique et babylonien font références à cette même inondation vers 3500? Et le récit biblique se référant à cette inondation a t-il pu être "enrichi" par l'apport d'autres récits se référant aussi à des inondations cataclysmiques plus anciennes? Nous étudierons plus précisément ces récits en 3e partie.

 

 

1ère partie

Si on part de l'hypothèse que l'âge des patriarches donné dans le livre de la genèse n'est pas celui d'un homme mais celui de la durée d'implantation de sa tribu , on trouve des dates cohérentes avec l'archéologie, et les trajets de peuplements décrits dans la bible correspondent à des déplacements au néolithique des premiers agriculteurs à partir du Nord-ouest de l'Anatolie et l'Iran vers l'Europe.

 

Pour cela il nous faut remonter le temps à partir d'Abram et Saraï qui après son alliance avec Dieu prendra le nom d'Abraham et son épouse celui de Sara selon le livre de la genèse.

Genèse(traduction de Louis Segond): Tétrach prit Abram son fils, et Lot , fils d'Haran, fils de son fils, et Saraï, sa belle fille, femme d'Abram, son fils. Ils sortirent ensemble d'Ur en Chaldée, pour aller au pays de Canaan. Ils vinrent jusqu'à Charan, et ils y habitèrent. Les jours de Tetrach furent de 205 ans. 

Pour comprendre ce chiffre de "250", puisque Tétrach est originaire d'Ur, cité sumérienne, la terre est transmise aux femmes, et lorsqu'on examine les couples des patriarches jusqu'à Jacob, une femme épouse un homme de la maison de son père, ainsi Sara est à la fois l'épouse et la demi soeur(de mère différente de celle d'Abram) d'Abram. D'autre part il semblerait qu'il y eut la croyance chez les sumériens, en lisant les tablettes sumériennes sur l'épopée de Gilgamesh, que soit un homme devient un "héros" et son esprit s'incarne en un Dieu éternel animant une force de la nature(vent...) ou bien la mort n'est qu'un sommeil et son esprit se réincarne dans ses descendants par ses filles, croyance que l'on retrouvera également dans le judaïsme ancien. On demandera d'ailleurs à Jésus de trancher entre les partisans qui pense que l'enfant tient son esprit de son père ou de sa mère(les femmes n'ayant pas d'esprit propre et transmettant l'esprit de leur père). Jésus répondra "des deux", c'est un esprit nouveau, conception mystique qui pressent la réalité biologique de la transmission de l'ADN par les deux parents. Cela signifie que la tribu de Tétrach, qui porte le nom du patriarche fondateur et de ses héritiers par ses filles, composé de ses épouses, concubines et descendants, esclaves éventuellement, est resté 205 ans à Charan avant de migrer. Abram quittera Charan pour Canaan avec son épouse. Quand "Dieu" donne le pays de Canaan à Abram et ses descendants, "Dieu" déclare qu'il s'appellera Abraham et sa femme Sara désormais(G: 17;5). Mais auparavent, Abram était passé en Egypte, il n'est pas impossible que ce "Dieu" soit considéré comme l'esprit qui inspira cette décision prise par Pharaon.

"Toi, tu iras en paix vers tes pères, tu seras enterré après une vieillesse heureuse. A la quatrième génération, ils reviendront ici ; car l'iniquité des amoréens n'est pas encore à son comble..."

Hors le royaume d'Ur sombra dans le chaos sous la pression des raids de pillards amorrites et la cité avec l'appui des amorrites fut prise par un roi élamite en -2004 (wikipédia), ce qui fut donc probablement la date à laquelle Tetrach quitta Ur avec son fils Abraham et sa belle-fille.

En prenant comme date, -2010, comme date approximative de la naissance d'Adam, en additionnant les âges des tribus des patriarches, nous pouvons trouver la date de la tribu d'Adam et celle du déluge

En additionnant les âges auxquels chaque patriarche donne naissance au suivant jusqu'à la naissance de Noé, nous trouvons la durée écoulée entre la naissance d'Adam et celle de Noé. Noé  donne naissance à 500 ans à ses fils avant le déluge, dont Sem, ancêtre de Noé qui a eut un fils deux ans après le déluge et qui est l'ancêtre d'Abraham.

Nous trouvons donc: 1066 ans entre Adam et la naissance de Noé et 890 ans entre Noé et la naissance d'Abraham, soit 1066+890= 1956 ans entre Adam et Abraham. Comme il semble qu'Abraham ait vécu à l'époque de la chute d'Ur sous les razzias des amorrites vers -2000 et en prenant de manière arbitraire -2010 comme date de naissance, nous voyons qu'Adam correspond  à la fin du  Néolithique vers - 3966 ans. Le néolithique s'étale de 8500 à 3000 avt 0 en Anatolie, l'âge du bronze lui succède à cette date.

Comparons maintenant les migrations du néolithiques connues récemment, à savoir que les européens descendraient des premiers agriculteurs du néolithique originaires du nord-ouest de la Turquie actuelle et du plateau iranien, et auraient migré par deux voies: maritime en suivant des îles méditerranéennes et par le nord, par la voie terrestre des balkans.

Bible: Adam est chassé du paradis terrestre après avoir mangé le fruit de l'arbre de la connaissance. Mais ce paradis terrestre est géographiquement décrit de manière précise:

L'Eternel Dieu fit pousser du sol des arbres de toute espèces, agréables à voir et bons à manger, et l'arbre de la Vie au milieu du jardin, et l'arbre de la connaissance du bien et du mal. Un fleuve sortait d'Eden pour arroser le jardin , et de là il se divisait en quatre bras. . Le nom du premier est Pischon, c'est celui qui entoure tout le pays d'Havila, où se trouve l'or. L'or de ce pays est pur, ; on y trouve aussi du bdellium et la pierre d'onyx. Le nom du second fleuve est Guihon, c'est celui qui entoure tout le pays de Cush. . Le nom du 3e est est Hiddekel , c'est celui qui coule à l'orient de l'Assyrie. Le quatrième fleuve c'est l'Euphrate. 

Le terme "d'Eden" sous lequel communément nous désignons le paradis terrestre, est en fait dans le livre de la genèse utilisé comme nom commun. Il s'applique aussi bien à la terre d'Adam ( la première tribu selon le livre de la genèse à pratiquer l'agriculture après avoir été chassé du paradis, ou "le jardin" planté par Dieu dans Eden pour l'homme avec un grand nombre d'arbres fruitiers), qu'à la vallée du Nil en Egypte ou la vallée du Jourdain où se rendit Abraham. Hors, le texte dit "qu'un fleuve sortait d'Eden", et il est question du Tigre et de l'Euphrate. Ce fleuve est donc l'Euphrate après sa réunion avec le Tigre et Eden désigne la Mésopotamie ou "croissant fertile", quant au jardin planté en Eden, il se situe "là ou il se divise en quatre branches". Comme Eden est situé en amont de la jonction du Tigre et de l'Euphrate, la division en quatre ne peut concerner des branches de l'estuaire, puisque le "jardin" est "dans" Eden. Il s'agit donc des affluents, hors en Turquie orientale, on trouve  le lac de Van , les deux affluents formant  l'Euphrate, et les deux affluents du Tigre. 

Hors le lac de Van a connu de grandes variation de niveau et est actuellement trop saumâtre, son eau impropre à la consommation. D'autre part c'est une région volcanique, de même le mont Aarat a connu une éruption au néolithique.   Des objets ainsi que des restes humains, estimés vers 2500 à 2400 av J.C, c'est à dire datant du début de l'âge de bronze ont été retrouvés sur le flanc nord-ouest, ensevelis sous des coulées pyroclastiques. D'autre part, le nom Ararat donné au volcan de la chaîne montagneuse a été donné tardivement, suite à la découverte de la "fausse arche de Noé", Aarat désigne aussi toute la vallée au pied du Mt Aarat, c'est donc plutôt dans cette région que Noé échoua après le déluge. 

Hors que ce soit dans le livre de la genèse ou le livre de l'exode, des phénomènes sismiques ou volcaniques sont associés à la colère divine. Aussi on retrouve dans le livre de la genèse: 

C'est ainsi qu'il chassa Adam; il mit à l'orient du jardin d'Eden des chérubins qui agitent une épée flamboyante, pour garder le chemin de l'arbre de Vie.

On peut donc imaginer que peut être la tribu d'Adam se trouvait dans la région du lac de Van et des affluents du Tigre et de l'Euphrate, et qu'une éruption volcanique les chassa. D'autre part, le lac de Van est situé dans une importante région sismique, il comporte trois îles, on peut imaginer qu'un phénomène sismique entraîna une montée des eaux, la submersion des îles et des abords du lac ou une éruption phréatique, vaporisant l'eau du lac et tuant tout ce qui vit sous son chemin. Ce récit aurait pu être à l'origine du déluge décrit aussi bien dans la bible que dans les tablettes sumériennes relatant l'épopée de Gilgamesh et sa rencontre avec le survivant du déluge vivant sur une île au milieu d'un lac.

D'autre part, Hénoc, un descendant de Seth, troisième fils d'Adam, est le seul pour lequel on ne lit pas "il mourut à tel âge"  mais "Dieu le prit"; à sa 375 eme année, soit si on se réfère au calcul ayant mené à la date d'apparition d'Adam, il "disparait" 997ans après l'apparition d'Adam, soit vers 2969 avant J.C, ce qui pourrait correspondre à une destruction de cette tribu par une éruption volcanique soit dans la région Aarat soit par une éruption d'un volcan à l'ouest du lac de Van et donc bien à l'est ou "orient" de la Mésopotamie. Hors le volcan Aarat se situe bien à "l'orient" ou l'est de "jardin d'Eden", et nous avons vu plus haut, qu'une tribu de l âge de bronze  entre 2500 et 2400 avt 0 a été enseveli sous une coulée pyroclastique. 

Hors on sait aujourd'hui que les populations des anciens fermiers du néolothique étaient génétiquement très différentes de celles des chasseurs-cueilleurs du mésolithique qui semble disparaître avec l'arrivée des fermiers du néolithique. Ce qui semble en accord également avec le texte biblique où il est écrit: "les géants étaient encore là à cette époque"témoignant de deux populations distinctes par la taille. Hors, le passage à la culture des graminés("tu mangeras l'herbe des champs" G:14-18), entraîna une augmentation en glucide de l'alimentation, ce qui selon des travaux récent auraient pour conséquence que les femmes pouvaient redevenir fécondes avant la fin de l'allaitement contrairement au régime des femmes des chasseurs-cueilleurs, donc une natalité plus forte chez les fermiers, des provisions de glucides leur permettant de résister aux famines  du fait de long hivers. Par contre la concentration de la population ainsi que la promiscuité avec les animaux de ferme, favorisait les épidémies, qui transmises aux chasseurs -cueilleurs accroissaient encore la différence de nombre des populations( il - Dieu - dit à la femme: j'augmenterai les souffrances de tes grossesses, ...) . De même il diminue le nombre de jours de l'homme(ses jours seront de 120 ans G 6:3); Comme cette âge correspond en fait à la durée de temps d'occupation d'une terre par une tribu, celà reflète, le mode de vie du néolithique, où une tribu se fixait quelque temps puis partait ailleurs quand la fertilité de la terre diminuait. Il est aussi probable que ces fermiers pratiquaient la culture sur brulis, détruisant l'habitat des chasseurs cueilleurs. 

On sait que l'agriculture aurait eu deux foyers originels, les hauts plateaux iraniens et le nord-ouest de la Turquie. Et que ces deux foyers seraient eux même issus d'un foyer commun. 

Hors si Adam est localisé dans la région du lac de Van, dans le nord-est de l'Anatolie, selon la bible, après l'assassinat de son frère Abel, Caïn est chassé en "terre de Nod"(exil), à l'orient d'Eden, ce qui pourrait correspondre au foyer néolithique des hauts plateaux iraniens. Le récit biblique nous donne également la descendance de Caïn: ...il bâtit une ville et lui donna le nom de son fils: Hénoc... Parmi les descendants d'Hénoc, il y a Lemec: Lemec  prit deux femmes, le nom de l'une était Ada, et le nom de l'autre Tsilla. Ada engendra Jabal: il fut le père de ceux qui habitent sous des tentes et près des troupeaux(Cimmériens de Crimée?). Le nom de son frère était Jubal: il fut le père de ceux qui jouent de la harpe et du chalumeau. Tsilla de son coté enfanta Tubal Caïn qui forgeait tous les instruments d'airain et de fer...

D'autre part, à partir du 2e foyer au nord - ouest de la Turquie, deux voies migratoires vers l'Europe s'ouvrirent: la voie maritime  méditerranéenne par le peuplement des îles puis la France jusqu'en Bretagne  c'est la culture impressa (céramique décorée) et qui édifie des mégalithes jusqu'en Ecosse, et la voie des balkans et la vallée du Danube, la culture rubannée(céramique à bandes linéaires)

Hors, dans le livre de la genèse , Noé eut trois fils , deux ans après le déluge, Sem, Cham et Japhet (la même année de trois épouses peut - être?). Javan un des petits fils de Sem, eut quatre fils, Elischa , Tarsis, Kittim et Dodanim. C'est par eux qu'ont été peuplées les îles des nations.... Les fils de Cham peuplèrent  le Moyen-Orient(Babylone, Nimrod qui est peut être le roi Gilgamesh des Sumériens, Canaan...), les fils de Sem, peuplèrent Elam(royaume limité par le delta de l'Euphrate et la côte iranienne) Assyrie .... Bien d'autres cités sont énumérées mais qui sont inconnus de nos jours. 

Mais pour mieux comprendre l'histoire de ces migrations, dans un prochain article nous reviendrons sur le déluge.

 

 

Partager cet article

Repost0

Présentation

  • : Le blog de marie-jeanne jourdan
  • : sociologie, comment bâtir un monde viable avec les menaces planétaires qui pèsent sur le monde de demain.
  • Contact

Profil

  • marie-jeanne jourdan
  • formation:médecin
centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. 
écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook
  • formation:médecin centres d'intérêts:histoire et étude des religions,écologie,sociologie. écrivain:auteur de "plaidoyer pour un monde viable"(commande aj56@live.fr)-sociologie- et "le temps des révélations" roman à thèmes, chez publibook

Recherche

Pages